Vient de paraître !

Lala Razafimahefa publie un article dans la revue en ligne Espace Populations et Société

Maints programmes longitudinaux de suivi liés à la sécurité alimentaire menés par des organisations onusiennes dont c’est la vocation, telles que l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ou le Programme alimentaire mondial (PAM), ou encore par la Banque Mondiale, démontrent la pertinence du questionnement sur l’adéquation entre croissance démographique et croissance de la production agricole.
La question est d’autant plus cruciale pour l’Afrique subsaharienne pour laquelle les projections sur les années futures prédisent globalement qu’au rythme actuel de l’évolution certes positive de la disponibilité alimentaire, celle-ci ne pourra néanmoins satisfaire les besoins grandissants des populations que si elle est accompagnée d’actions, d’ajustements et d’efforts politiques et institutionnels dans des domaines essentiels variés, agricoles comme non-agricoles [FAO 2016 ; FAO, 2017].


Un constat a émergé rapidement selon lequel cette adéquation n’est ni triviale, ni linéaire et qu’elle constitue une condition nécessaire mais non suffisante pour réduire l’insécurité alimentaire. Les liens entre croissance de la production agricole et nutrition sont « extrêmement complexes et non immédiats » [Dury et Bocoum, 2012], et révèlent un large éventail de situations possibles, des plus attendues aux plus paradoxales.
On se propose donc de systématiser l’identification des différents types possibles de combinaisons des trois trajectoires d’évolution de la population, de la situation alimentaire et des ressources disponibles, à l’aide d’indicateurs pertinents, afin d’avoir une vision affinée de ces types, de les caractériser, mesurer leur acuité. On pourra alors cerner les leviers et les freins à la sécurité/sécurisation alimentaire dans les contextes de l’urbanisation, du marché, de la politique foncière ou encore du développement, dans l’optique d’aider à cibler efficacement les mesures d’accompagnement et politiques d’intervention, et évaluer leur priorité.

 

Référence électronique

Lala Razafimahefa, « Les combinaisons originales de trajectoires entre population, situation alimentaire et ressources disponibles », Espace populations sociétés [En ligne], 2018-3 | 2019, mis en ligne le 30 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/eps/7866

 

Lala Razafimahefa

CNRS - UMR 5281 ART-Dev, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.