Gwenn Pulliat a publié deux chapitres dans Urban Climate Resilience in Southeast Asia, dirigé par Amrita G. Danière et Matthias Garschagen, paru en janvier aux éditions Springer. www.springer.com/us/book/9783319989679

Le chapitre « The Implementation Gap: Environmental Rhetoric versus Reality in Lao Cai, Vietnam » présente ses travaux sur la mise en œuvre des politiques d’adaptation au changement climatique au Vietnam. Ville secondaire située à la frontière avec la Chine, Lao Cai bénéficie d’un « Plan d’adaptation au changement climatique » prévoyant diverses mesures pour faire face aux risques attendus.

Pourtant, il apparaît que les politiques environnementales restent largement inappliquées. Elles sont occultées face aux objectifs de croissance économique et urbaine ; les pratiques de corruption rendent difficiles leur mise en œuvre ; plus globalement, la gouvernance environnementale reste défaillante au Vietnam. Aussi, la gestion des risques (inondations notamment) prend principalement la forme de construction d’infrastructures, tel que l’endiguement du Fleuve Rouge — ce qui peut avoir des résultats ambigus dans un contexte d’urbanisation rapide. De surcroît, cela s’accompagne d’un déplacement de certaines populations : des agriculteurs périurbains principalement, qui perdent par là-même leurs moyens d’existence et font face à une plus grande incertitude économique. Cette politique de déplacement s’inscrit dans une idéologie plus large de « modernisation » des modes de vie. Dès lors, il semble que l’argument environnemental est surtout mobilisé comme un instrument au service d’un contrôle accru de certaines populations et d’une transition urbaine forcée. 

Pulliat, Gwenn, 2019, 01, 201-222, The Implementation Gap: Environmental Rhetoric Versus Reality in Lao Cai, Vietnam,
ISBN : 978-3-319-98967-9
Online ISBN : 978-3-319-98968-6
Journal : Urban Book Series
DOI : 10.1007/978-3-319-98968-6_10

 


Le chapitre « Green for Whom? Exploring Eco-tourism as a Climate-Adaptation Strategy in Trang An, Vietnam », co-écrit avec Thao Hoang sur la base de son mémoire de Master mené à l’Université de Toronto,  propose une analyse critique d’un projet de développement d’éco-tourisme dans une province du delta du Fleuve Rouge au sud de Hanoi. L’éco-tourisme est présenté comme une alternative « verte » au développement industriel de la région, permettant en même temps la protection d’un patrimoine naturel classé par l’UNESCO.  Il fournit aussi aux populations locales des ressources économiques moins sensibles au changement climatique que la riziculture. Pourtant, les recherches de terrain révèlent des enjeux importants pour les résidents, largement occultés par les autorités locales. Expropriation massive des terres agricoles, dépendance à une entreprise en situation de monopole sur le site, rapports de pouvoir défavorables, mais aussi pollution suspectée des eaux : les habitants évoquent de nouvelles vulnérabilités et dressent ainsi un tableau plus nuancé de ce qui est largement décrit comme une success story par les autorités locales. Un modèle de développement « vert », mais pour qui ?

Hoang T., Pulliat G. (2019) Green for Whom? Exploring Ecotourism as a Climate-Adaptation Strategy in Trang An, Vietnam. In: Daniere A., Garschagen M. (eds) Urban Climate Resilience in Southeast Asia. The Urban Book Series. Springer, Cham
ISBN : 978-3-319-98967-9
Online ISBN : 978-3-319-98968-6
Journal : Urban Book Series
DOI : 10.1007/978-3-319-98968-6_9


Evènements

Vient de paraitre !