Mohamed Djouldem (Université Paul-Valéry Montpellier signe le chapitre 5 "La politique de transparence des finances publiques. un instrument d'amélioraton démocratique de l'action publique financière ?" dans l'ouvrage traitant des politiques publiques vues sous l’angle de l'opinion publique, paru récemment aux Presses de l'Université Laval (Canada).

Description :

Les gouvernements élus répondent-ils aux attentes des citoyens ? Les institutions démocratiques favorisent-elles l’adoption et la mise en œuvre de politiques publiques en adéquation avec les préférences citoyennes ? Selon le modèle de la représentation démocratique, les élus doivent élaborer et mettre en oeuvre les politiques publiques souhaitées par les électeurs. De leur côté, les électeurs devraient récompenser ou sanctionner les élus en fonction de leurs performance et de la satisfaction de leurs attentes.


En s’intéressant à la relation qui unit la démocratie et les politiques publiques, cet ouvrage offre un éclairage nouveau sur les enjeux relatifs à la réactivité et à l’imputabilité des élus. Les contributions rassemblées dans cet ouvrage expliquent les défis qui affectent la représentation démocratique. Il s’agit notamment du peu de place accordée à la participation du public dans les processus décisionnels, du fonctionnement et de l’organisation des administrations publiques et des difficultés d’accéder à une information crédible et fiable au moment de prendre une décision. 

Sous la direction de : Jérôme Couture, Steve Jacob

Collection : Gouvernance et gestion publique

Discipline : Administration - gestion

Parution : 18 janvier 2019

384 pages

Format papier: 39.00 $ 
Format PDF: 39.00 $

ISBN : 978-2-7637-3750-8

 


Vient de paraitre !