David Giband (Université de Perpignan Via Domitia) et Joan Vicente Rufi (Universitat de Girona) cosignent, dans le même volume de Documents d’Anàlisi Geogràfica (vol.64 n°3, 2018), l'article "Los espacios transfronterizos europeos: ¿un objeto geográfico de difícil definición? Una aproximación desde la perspectiva de los «soft spaces»".

Le texte propose une vision des espaces transfrontaliers du point de vue des espaces mous –soft spaces– en relation avec l’aménagement du territoire. Cette vision nous permet de parvenir à une interprétation beaucoup plus fine de ce que sont réellement les zones transfrontalières, ainsi que de la dynamique qui s’y produit. Par ailleurs, l’article passe en revue le rôle de la coopération transfrontalière en Europe jusqu’à présent. Partant de la coïncidence avec d’autres auteurs dans la définition des termes, il finit par proposer une dernière définition, initiée en 2008, qui serait caractérisée par la tension entre les forces qui exigent une récupération de la frontière et la souveraineté des États et celles qui, au contraire, suggèrent de récupérer l’idée d’une intégration européenne perdue au cours de la dernière décennie, c’est-à-dire, précisément, une tension entre les soft spaces transfrontaliers et un rebordering naissant.

DOI: https://doi.org/10.5565/rev/dag.520

eISSN: 2014-4512 ⎜ ISSN: 0212-1573

 


Vient de paraitre !