BRUN Alexandre

Maître de conférences en géographie, aménagement et urbanisme

CURRICULUM VITAE


Enseignements et responsabilités pédagogiques à l’Université de Montpellier

Alexandre Brun est géographe et urbaniste. Depuis 2010, il est maître de conférences en aménagement et géographie à l’Université Paul Valéry de Montpellier et membre de l’Unité Mixte de Recherche 5281 CNRS « ART-DEV ». Il est habilité à diriger des recherches depuis novembre 2018.

Depuis 2011, il assure la responsabilité de plusieurs enseignements de licence (aménagement du territoire en L1, aménagement urbain en 3, etc.). Il est en outre coresponsable du master « urbanisme et projets de territoires ». Ce master a été mis en place par les professeurs Jean-Paul Volle et Jean-Marie Miossec au milieu des années 1990. C’est désormais l’un des deux parcours de la mention « urbanisme et aménagement » commune aux universités de Montpellier et Perpignan. Site web du master http://art-dev.cnrs.fr/pages/master...

Depuis 2013, Alexandre Brun assure également la codirection de la spécialité de master « Eau et Société » avec Thierry Rieu et Patrice Garin du master eau porté conjointement par les universités de Montpellier, SupAgro et AgroParistech Montpellier. Cette spécialité mise sur pied par Patrice Garin, alors directeur de l’UMR G-EAU, a pour objectif de former des étudiants aux métiers de l’eau et des milieux aquatiques sous l’angle des sciences humaines et sociales (http://www.master-eau.um2.fr/).

Depuis 2015, il est également chercheur associé du Centre québécois d’études géopolitiques des Hautes Études Internationales (HEI) de l’Université Laval au Canada aux côtés de Frédéric Lasserre et Eric Mottet. Site web du CQEG http://www.hei.ulaval.ca/fr/cqeg


Parcours universitaire et enseignements en grandes écoles

 

Formé à l’Institut de Géographie de Paris (Paris 1-Panthéon-Sorbonne) en licence et en maîtrise, Alexandre Brun a ensuite intégré AgroParisTech où il a fait une thèse en aménagement, avant d’entreprendre des études postdoctorales au Canada (Université Laval) sur les enjeux et problématiques de l’eau et de l’aménagement durable.

Il a enseigné la géographie à Paris 1 en 2003 sous la direction de Nicole Mathieu, alors directrice de recherches au CNRS au Ladyss, puis il a été attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Caen-Basse Normandie en 2004.

Il a régulièrement enseigné en tant qu’intervenant extérieur sur la gestion de l’eau et l’aménagement régional avec Frédéric Lasserre à l’Université Laval au Québec et à l’Université de Bourgogne. Entre 2009 et 2013, il animait le séminaire « Eau et aménagement » à l’École des PontsParisTech (master d’action public). De 2004 à 2009 il a enseigné ponctuellement en master à l’École Nationale du Génie Rural des Eaux et Forêts (ENGREF) et à l’École des Mines de Paris.

Durant la préparation de sa thèse, il a enseigné la géographie et l’aménagement comme chargé de cours à l’Institut national agronomique Paris-Grignon (AgroParisTech) et formait les agents de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques aux méthodes de l’analyse spatiale pour le Centre du Paraclet à Amiens.


Pratique professionnelle du projet

Au sein de l’agence SCB Economie, basée à Paris, il a durant presque dix été chargé d’études. Il a participé à une quinzaine d’études urbaines et territoriales, parmi lesquelles figurent l’étude de définition pour la friche industrielle DMC à Mulhouse (2010, Ville de Mulhouse) avec la SEURA de David Mangin ou encore le projet de renouvellement urbain du quartier Pierre Sémard à Drancy avec l’équipe de Denis Lenglart (2008, Ville de Drancy). Il a effectué des missions plus spécifiquement centrées sur les problèmes liés au risques naturels (projet d’aménagement de l’îlot Monnier à Mâcon pour la SEMA), la labellisation HQE (France Galop, gestionnaires des hippodromes parisiens), au grand paysage (étude de définition pour le renouvellement urbain et portuaire de Boulogne-sur-Mer pour la municipalité) et à la reconversion écologique de sites (étude de programmation pour la mutation de sites industriels à Hagetmau) dans les années 2000. Il accompagne actuellement l’Etablissement Public EPIDOR pour la mise en œuvre d’un exercice de prospective territoriale « Dordogne 2050 » avec la DATAR et l’UNESC0. Depuis 2013, il conseille le Département de Gironde dans une démarche inédite d’articulation entre gestion de l’eau et planification territoriale.

Voir en ligne : chercheur associé du Centre québécois d’études géopolitiques