Quels littoraux pour demain ?

2019-2021

Stéphane Ghiotti

L’objectif de cette recherche est d’analyser les projets de restauration des socio-éco-systèmes lagunaires du littoral méditerranéen à partir d’une approche établie sur l’étude de services environnementaux. Il s’agira d’interroger les liens entre gouvernances territoriale et environnementale en analysant la place de ces complexes lagunaires au sein des projets et stratégies des acteurs du territoire. La problématique est de savoir si l’approche en termes de services environnementaux est susceptible de créer les conditions d’une bifurcation dans les stratégies d’aménagement et de développement des territoires littoraux. Ces derniers sont marqués par des processus d’urbanisation et d’anthropisation multiples, facteurs de dégradation morphologique et qualitative altérant le fonctionnement de leurs zones humides. L’hypothèse principale retenue est que les mécanismes de compensation écologique dans le cadre de la séquence « éviter, réduire, compenser » (E-R-C) et la mobilisation d’un nouveau référentiel, « l’espace de bon fonctionnement » (EBF), sont des facteurs de changement. Quelles fonctions, pour quels services, pour quels projets de territoire ?

Les lagunes des étangs palavasiens, de l’Or (Occitanie) et de Biguglia (Corse) permettront de dresser un état des lieux comparatifs des projets de restauration, d’identifier leur caractéristiques et objectifs afin de dresser une typologie situant la place des milieux lagunaires au sein des projets de territoire.