ROUSSEAU Max

Chargé de Recherche, CIRAD, Sciences Politiques

PUBLICATIONS


ACL - Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture répertoriées par l’AERES ou dans les bases de données internationales

  • ROUSSEAU Max, « Public Mobility as the Defining Feature of the French Postindustrial City », Theory, Culture & Society, 2012, 125-145.
  • BEAL Vincent, ROUSSEAU Max, « Néolibéraliser la ville fordiste. Politiques urbaines post- keynésiennes et re-développement économique au Royaume-Uni : une approche comparative, Métropoles, 4, 2008, 160-202.
  • ROUSSEAU Max, « Post-Fordist Urbanism in France’s Poorest City: Gentrification as Local Capitalist trategy », Critical Sociology, 38.1, 2012, pp. 45-65.
  • ROUSSEAU Max, « Gouverner la gentrification. Différentiel de loyer et coalitions de croissance dans la ville en déclin », Métropoles, 7, 2010 et Pôle Sud, 32, 2010, 57-72.
  • ROUSSEAU Max, « Re-Imaging the City Centre for the Middle Classes. Regeneration, Gentrification and Symbolic Policies in “Loser Cities” », International Journal of Urban and Regional Research, 33 (3), 2009, 770-788.
  • ROUSSEAU Max, « Richard Florida in Saint-Étienne ? Sociologie de la “classe créative” stéphanoise », Annales de la Recherche Urbaine, 105, 2008, 113-121.
  • ROUSSEAU Max, « La ville comme machine à mobilité. Capitalisme, urbanisme et gouvernement des corps », Métropoles, 3, 2008, 181-206.
  • ROUSSEAU Max, « Critique urbaine radicale », Cadrage. Revue en ligne universitaire de cinéma, 2008. ROUSSEAU Max, « “Bringing politics back in” : La gentrification comme politique de développement économique urbain ? – Autour des “villes perdantes” », Espaces et sociétés, 132-133, 2008, 75-90.

 

ASCL - Articles dans des revues sans comité de lecture

  • ROUSSEAU Max, « Selling the (post) industrial city. Capitalism, power and image policies in Roubaix and   Sheffield   (1945-2010) », Urbanities.   The Journal   of the IUAES Commission   on   Urban Anthropology, 2012, 128.
  • ROUSSEAU Max, « Vendre la ville post-industrielle », Etudes foncières, 2012, 1p.
  • ROUSSEAU Max, « De la ville comme trou noir à la ville comme pulsar » (numéro Transit/Transience - Andrea Mubi et Cristina Mattiucci, coord.), Lo Squaderno. Explorations in space and society, 22, 2011, pp. 13-16.
  • ROUSSEAU Max, « Les systèmes métropolitains français. Processus et scénarios », Territoires 2040. Revue d’études et de prospective (DATAR/La Documentation Française), 4 , 2011 (avec Gilles Pinson).
  • ROUSSEAU Max, « Entretien croisé avec Gilles Paté et Max Rousseau » (numéro « Résister »), Tête-à- Tête. Revue d’art et d’esthétique, 1, 2011, pp. 6-15 (entretien réalisé par Alban Lécuyer).
  • ROUSSEAU Max, « Les systèmes métropolitains en France. Conditions, systèmes, environnements », Territoires 2040. Revue d’études et de prospective (DATAR/La Documentation Française), 3, 2011, pp. 28-58 (avec Gilles Pinson).

 

ACTN - Communications avec actes dans un congrès national

  • ROUSSEAU Max, « La montée en gamme comme solution au déclin urbain ? », colloque « espace et rapports sociaux de domination. Chantiers de recherche », Université Paris Est-Marne- la-Vallée. 20-21 septembre 2012, France.
  • ROUSSEAU Max, « Pour une géopolitique métropolitaine des politiques de compacité. Le cas de l'aire urbaine de Lyon », colloque « Governing the metropolis : powers and territories. New directions for research », Ville de Paris/LATTS/CEE (Sciences-Po), Paris (avec Éric Charmes). 28-30 novembre, 2012, France

 

COM - Communications orales sans actes dans un congrès international ou national

  • ROUSSEAU Max, « « Politiques de gentrification à Roubaix et Sheffield. Une approche par les coalitions de croissance et les régimes urbains », séminaire « La fabrique de l'espace urbain », Atelier de doctorants et jeunes chercheurs Cresspa-CSU/Lab'Urba.janvier 2013, France.
  • ROUSSEAU Max, « « La ville néolibérale : processus, formes, effets », colloque « La ville néolibérale : une hypothèse crédible ? », Sciences-Po Lyon/Université de Saint-Etienne, Lyon (modérateur de la table ronde, avec Éric Charmes).13-14 septembre 2012, France.
  • BEAL Vincent, ROUSSEAU Max, « Post-keynésianisme et néolibéralismes dans les villes du Nord de l’Angleterre : les cas de Manchester et de Sheffield », colloque « Aménagement urbain et transition post-keynésienne », Chaire UNESCO « Politiques urbaines et citoyenneté »/ENTPE, Vaulx-en-Velin, octobre 2007.
  • ROUSSEAU Max, « Réinterpréter les mutations sociales et politiques récentes de la ville ? L’apport potentiel de la théorie de la régulation à la sociologie urbaine francophone », colloque « Actualités de la sociologie urbaine francophone » de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française, Université de Lyon 2, juin 2010.
  • ROUSSEAU Max, « Du keynésianisme spatial à l’élitisation de la ville industrielle », congrès de l’Association Française de Science Politique, IEP de Grenoble, septembre 2009.
  • ROUSSEAU Max, « The two steps of urban entrepreneurialism. Periodizing urban regeneration in French and British shrinking cities », congrès de l’International Sociological Association, “Landscapes of Global Urbanism”, RC 21 (Sociology of Urban and Regional Development), International House of Japan, Tokyo, décembre 2008.
  • ROUSSEAU Max, « Le patrimoine industriel : de la destruction à la “distinction” », colloque « Symbolique des édifices », Centre de Recherche en Histoire, Université de Saint-Étienne, janvier 2008.
  • ROUSSEAU Max, « “The inhabitant of the entrepreneurial city must be entrepreneurial”. Branding the shrinking city as a creative one through local population participation », congrès de l’European Urban Research Association, “The Vital City”, University of Glasgow, septembre 2007.
  • ROUSSEAU Max, « New economic stategies, physical and cultural regeneration, and political gentrification in three West European declining cities », congrès de l’International Sociological Association, “Urban justice and sustainability”, RC 21 (Sociology of Urban and Regional Development), University of British Columbia, Vancouver, août 2007.
  • ROUSSEAU Max, « Gouverner la ville en déclin. Politiques d’image et entrepreneurialisme urbain dans un contexte de crise industrielle », séminaire « Anthropologie, ville, architecture et territoire » (séminaire d’Alban Bensa, Caroline de Saint-Pierre et Antonella di Trani), Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux, EHESS, Paris, 6 janvier 2010.
  • ROUSSEAU Max, « La gentrification urbaine » : présentation du numéro spécial de la revue Espaces et Sociétés, séminaire du Centre d’Etudes sur les Réseaux, les Transports, l’Urbanisme et les constructions publiques, Lyon, octobre 2008 (avec Jean-Yves Authier et Catherine Bidou)
  • ROUSSEAU Max, « Les politiques d’attractivité des villes post-industrielles », séminaire « Pôle Villes » (séminaire de Patrick Le Galès), CEVIPOF/Sciences-Po, Paris, mars 2008.
  • ROUSSEAU Max, « La gentrification. Bilan de la recherche et nouvelles approches », séminaire « Échanges entre chercheurs et acteurs du projet urbain stéphanois », TemiS, Université de Saint-Étienne, mai 2007.
  • ROUSSEAU Max, « From “Steel City” to “Creative Sheffield” : Urban marketing, political governance and economic regeneration in Sheffield, 1983-2006 », séminaire de recherche du Centre for Economic and Social Research, Sheffield Hallam University, juin 2006.

 

OS - Ouvrages scientifiques (ou chapitres de ces ouvrages)

  • ROUSSEAU Max, « La mise en valeur de l’architecture industrielle urbaine, signe de la recomposition des pouvoirs politique et symbolique », in Yves Perrin (dir.), S’approprier les lieux. Histoire et pouvoirs : la resémantisation des édifices, Publications de l’Université de Saint-Étienne, Saint-Étienne, 2009, pp. 231-245.
  • ROUSSEAU Max, « La gentrification entre le culturel, l’économique et... le politique », in Bernard Jouve (dir.), Cours de Politiques Urbaines, ENTPE, Vaulx-en-Velin, 2009, pp. 159-204.
  • ROUSSEAU Max, « Transformer la société par l’urbain. Sociologie des politiques urbaines britanniques (1979-2008), in Bernard Jouve (dir.), Cours de Politiques Urbaines, ENTPE, Vaulx-en- Velin, 2009, pp. 235-279 (avec Vincent Béal).

 

AP - Autres productions

  • ROUSSEAU Max, « Négocier la densification. Le cas des banlieues de Lyon », ANR, PARIS, 2012, 52. Chalaye S., Dormois R., ROUSSEAU Max, « Des “classes créatives” à Saint-Étienne ? », Publications de l’Agence d’urbanisme de Saint-Étienne, Saint-Étienne, 2008, 50 p.
  • ROUSSEAU Max, « Indignação e espaço público », Carta Capital. Politica, Economia e Cultura, octobre 2011 (entretien réalisé par Viviane Vaz).
  • ROUSSEAU Max, « Le mouvement des immobiles » (dossier « Vent de fronde en Europe », Mona Chollet et Serge Halimi, coord.), Le Monde diplomatique, juillet 2011, p. 10. Traduit en allemand, arabe, bulgare, coréen, espagnol, kurde, norvégien, polonais, portugais, slovène.