Financement de projets

Le projet HydroCerrado, soumis par Ludivine Eloy (CNRS) dans le cadre de la campagne IEA 2019 (International Emerging Action) du CNRS décroche un financement. La zone d'étude se situera dans l'Ouest de l'Etat de Bahia et proposera d'explorer de nouvelles collaborations ; outre des membres de l'UMR ART-Dev (Geneviève Cortes, Eric Sabourin, Stéphane Ghiotti), participeront à ce projet une hydrologue de l'UMR Espace-Dev (Marie-Paule Bonnet) ainsi que le l'"Observatoire du Matopiba" coordonné par le sociologue Sérgio Sauer de l'Université de Brasilia.

Le projet HydroCerrado propose une contribution originale au débat sur la place de l’eau dans la globalisation de la production agricole. Dans les savanes brésiliennes, l’augmentation la production agroindustrielle s’accompagne de nouveaux conflits autour de l’accès à l’eau. Nous analyserons les transformations d’un territoire hydrosocial dans une région connaissant un développement agroindustriel récent, en explorant de nouvelles collaborations entre géographes, hydrologues et sociologues français et brésiliens. La zone d'étude est l'Ouest de l'Etat de Bahia, l’une des dernières frontières agricoles du pays. La méthodologie consistera à cartographier les transformations des paysages de l’eau, comparer les usages de l’eau entre différents groupes d’acteurs, et analyser les représentations et négociations impliquées dans la définition de normes de gestion. Les activités comprennent deux périodes de terrain, trois séminaires (Brésil et France), et la préparation d’un ouvrage collectif.