Les 21 et 22 septembre se déroulera à Montpellier, Université Paul-Valéry Montpellier 3, site de Saint-Charles 2 le colloque

"Inégalités nocturnes : pratiques sociales, usages de l'espace, acteurs et évolutions des espaces urbains durant la nuit".

 

La nuit constitue-t-elle un moment spécifique de la vie urbaine ?

Telle est la question à laquelle tentent de répondre les night studies. L’intensification progressive des activités en soirée met en avant des continuités entre le jour et la nuit, mais le passage de l’un à l’autre reste un processus discontinu.

La rupture introduite par l’obscurité est associée tour à tour aux angoisses, à la solitude, à la poétique ou à l’agitation. S’y ajoutent des représentations sociales et des activités particulières relevant du repos, de la sociabilité ou des loisirs, mais aussi du travail et de la survie. Les lieux et quartiers animés diffèrent également la nuit par rapport à la journée et produisent des territoires morcelés : alors que la fréquentation des quartiers d’affaires diminue, celle des quartiers festifs augmente et les quartiers résidentiels sont marqués par un repli sur les espaces privés.
Souvent considérée comme une temporalité porteuse de risques et de dangers, la nuit constitue également un moment d’opportunités en ville, privilégié pour les sorties culturelles et de loisirs, les rencontres sociales et les activités festives. Pour d’autres, l’accès au ciel étoilé (Challéat, 2010) constitue une ressource à préserver, et la nuit est synonyme de calme, de repos ou de rêveries (Paquot, 2000). L’accès à ces différentes ressources n’est toutefois pas équivalent pour l’ensemble des individus : différents facteurs liés aux régimes de représentations, aux ressources socio-culturelles ou économiques, à l’éloignement réel ou figuré du lieu de résidence, à l’âge comme au sexe, etc., induisent de fortes différences d’appétence, et des inégalités d’opportunités et d’accès à ces activités.

Ce colloque propose ainsi d’étudier ces opportunités et risques offerts par le temps nocturne, tout en portant une attention particulière aux conditions d’accès à ces ressources ou dangers et à leur (in-)égale répartition au sein de la société.

En quoi ces inégalités temporelles viennent-elles renforcer les inégalités sociales et spatiales déjà observées ?

 

Retrouvez plus d'informations sur le site de l'évènement.

Téléchargez le programme.

S'inscrire...


Dans les médias

Les derniers dépôts dans HAL-SHS

28 septembre 2022