David Giband (Université Perpignan Via-Domitia) publie l'article "Montpellier Écocité: From Growth Machine to Sustainability?" dans l'ouvrage Adventures in Sustainable Urbanism paru chez Suny Press (State University of New York Press).

Robert Krueger, Tim Freytag, Samuel Mössner - Editors

Date de sortie : November 2019
Prix : $95.00
 

Nombre de pages : 278 pages

ISBN13 : 978-1-4384-7649-0

 

New

David B. Brooks, Julie Trottier (CNRS), Giulia Giordano cosignent l'ouvrage Transboundary Water Issues in Israel, Palestine, and the Jordan River Basin paru ce mois d'octobre 2019.

This book highlights the search for permanent freshwater agreements between Israel, Palestine, and the western portions of Jordan, and underscores the benefits of shared water management among the three countries.  Throughout the book, efforts are made to share transboundary water in ways that are simultaneously physically feasible, ecologically sustainable, and socially equitable. 

New

Lala Razafimahefa (CNRS) cosigne, avec Joan Cortinas Muñoz et Franck Poupeau, l'article "Un consensus paradoxal : conservation des ressources hydriques et croissance économique en Arizona" paru dans le volume 69 de la Revue Française de Science Politique.

Cet article a pour objectif d’expliquer l’émergence paradoxale de politiques de water conservation(recyclage des eaux de pluie, stockage destiné à reconstituer les nappes souterraines, etc.) dans l’Ouest étasunien, où le développement économique constitue pourtant une priorité politique.

Pauline Lectard (MCF, Université Montpellier) a publié un chapitre intitulé "Sustainable Structural Change in the Context of Global Value Chains"dans l'ouvrage édité par Célestin Monga et Justin Yifu Lin, sorti en février 2019, "Oxford Handbook of structural transformation".

 

Abstract:

Over the last fifteen years, structural transformation has almost exclusively been analysed through exports diversification and sophistication. While pioneering theories on development economics analyze the transformation of the productive structure, contemporaneous ones focuses on the transformation of the export basket.

Julie Trottier (CNRS), Nelly Leblond et Yaakov Garb cosignent cet article "The political role of date palm trees in the Jordan Valley: The transformation of Palestinian land and water tenure in agriculture made invisible by epistemic violence" paru dans le numéro de septembre 2019 de la revue Environment and Planning E: Nature and Space.

In the West Bank, date palm trees have been sweeping over the Jordan Valley at an accelerating rate since the 2000s. The current scientific literature has depicted this transformation as sustainable development. This article proposes a method to harness social sciences in a meaningful manner within the interdisciplinary study of agricultural transformation. Focusing on appropriation rather than bundles of rights, within an exploration of water and land tenure, allows uncovering actors and mechanisms that remain undetected by the current scientific discourse. Date palms transform both land and water tenure. As seasonal labor replaces sharecroppers that lived on site, the livelihoods, housing security, and food security of those practicing family farming are compromised. Geospatial analysis allows a triangulation of the results produced by qualitative methods. Mapping and quantifying the spatial progression of Israeli and Palestinian date palm trees between 1999 and 2016 allows assessing the number of sharecroppers displaced by date palm trees during that period. This demonstrates a Valley Clearance is now occurring, akin to the Highland Clearances that took place in 18th century Scotland.

Cyrille FERRATON (MCF, Université Paul-Valéry Montpellier 3) et Delphine VALLADE (MCF, Université Paul-Valéry Montpellier 3) ont dirigé cet ouvrage tout juste paru sur le site des Presses Universitaires de la Méditerranée dans la collection Territoires en Mutation : "Les communs, un nouveau regard sur l'économie sociale et solidaire ?"

Cet ouvrage collectif a pour objectif de situer l’économie sociale et solidaire par rapport à la perspective des communs qui connaît depuis plusieurs années une nouvelle actualité notamment grâce aux travaux d’Elinor Ostrom. Cet ouvrage vise également à interroger si cette perspective permet de renouveler et/ou d’enrichir le regard porté sur l’économie sociale et solidaire. Il est composé de quatre grandes parties : une première partie historique montre les proximités entre certaines initiatives passées de l’économie sociale et solidaire et les communs ; une seconde partie est consacrée aux nouvelles initiatives solidaires relevant de l’économie du partage à partir du prisme des communs ; une troisième partie confronte les activités génératrices d’innovation sociale à la perspective des communs ; la quatrième et dernière partie rend compte d’initiatives de développement local en les inscrivant dans le cadre d’analyse des communs. Il ressort que la confrontation entre économie sociale et solidaire et communs s’avère particulièrement fructueuse. Toutefois, il faut se garder de toute idéalisation des communs modernes faute d’études et du recul historique nécessaire pour en évaluer l’impact économique, politique et social.

 Plus d'informations sur le site des PULM...

Le dernier numéro du Journal of Intervention and Statebuilding (vol. 13, n°3) intitulé « Political Sociology of International Interventions: Peacebuilders and the Ground », coordonné par Grégory Daho, Nathalie Duclos et Cécile Jouhanneau, vient de paraître.

La contribution de ce numéro à une sociologie politique des interventions internationales repose sur un renversement de perspective. Plutôt que d’analyser ce que les interventions de paix font aux sociétés récipiendaires, nous nous demandons ce que les terrains d’intervention font aux acteurs de la paix, à leurs pratiques, leurs représentations, leurs doctrines et leurs carrières.

Le numéro est accessible ici :https://www.tandfonline.com/toc/risb20/13/3?nav=tocList