Assaf Dahdah (CNRS) signe cet article paru dans le numéro 179 (2020) de la revue Migrations Société.

 

À l'instar de bien des métropoles du monde, lorsque l'on évoque la mixité voire le cosmopolitisme dans les villes moyen-orientales, les populations étrangères, qui constituent la main-d'oeuvre peu qualifiée, sont exclues des représentations com-munément véhiculées.

À Beyrouth, si les ressortissants originaires d'Afrique de l'Ouest, de l'Est ou de Madagascar sont certes devenus des citadins ordinaires des quartiers périphériques et marginalisés, ils font face au quotidien à une précarité sociale et statutaire, et doivent affronter un racisme s'inscrivant dans une gram-maire des hiérarchies ethno-professionnelles qui structurent l'espace urbain et l'ensemble des relations sociales.

Assaf Dahdah. « Black is not thought beautiful ». Entre racisme et ancrage, l'expérience migratoire des Africains à Beyrouth. Migrations Société, CIEMI, 2020, 32 (179), pp.171-175. ⟨10.3917/migra.179.0171⟩. ⟨hal-02746990⟩

Retrouvez le sommaire de ce numéro sur le site de l'éditeur

 


Evènements

Vient de paraitre !