Ludivine Eloy (CNRS) cosigne l'article "Os sistemas agrícolas tradicionais nos interstícios da soja no Brasil: processos e limites da conservação da agrobiodiversidade" paru dans le numéro 45de la revue en ligne CONFINS (Revue Franco-Brésilienne de Géographie).

L'expansion de l'agriculture industrielle dans toutes les régions brésiliennes constitue un défi pour l'avenir des systèmes agricoles traditionnels. Cet article vise à identifier les processus par lesquels les agriculteurs traditionnels maintiennent la diversité agricole à la frontière du soja au Brésil. Les données ont été obtenues à partir d'enquêtes et de la cartographie des pratiques agricoles et de l'agrobiodiversité

avec 113 agriculteurs amérindiens, quilombolas et paysans sur leurs territoires respectifs dans le Sud, Nord et Nord-Est du pays. La diversité agricole dans les interstices du soja (de 66 à 188 espèces et variétés cultivées dans les différents territoires) résulte de la production continue de connaissances dans des espaces issus de l'agriculture sur brûlis. Les connaissances agricoles traditionnelles modèlent une frontière hétérogène, où les interstices cultivés consituent des îlots d'agrobiodiversité dans une mer de monocultures. Loin de s'opposer à la modernité ou à l'économie de marché, les connaissances agricoles traditionnelles consistent en des processus d'innovation reposant sur la combinaison ingénieuse entre pratiques et de variétés "anciennes" et "modernes". Ainsi, le concept de conservation dynamique permet d'aller au-delà de l'idée de substitution des variétés locales ou de l'érosion des connaissances traditionnelles face à l’avancée de l’agribusiness. Cependant, même dans des territoires traditionnels relativement stabilisés, la conservation dynamique de la biodiversité agricole est menacée par les impacts environnementaux de l'expansion du soja. Si les formes traditionnelles de pratiquer de l’agriculture sont toujours actives dans ces interstices, un processus extraterritorial de disqualification opère toutefois en raison de l’accélération du rythme et de l'ampleur des changements environnementaux. Ainsi, les mesures de reconnaissance, de protection et de surveillance des territoires traditionnels sont les conditions de base pour que les agriculteurs continuent à conserver la biodiversité agricole de manière dynamique.

Lire l'article sur le site de la revue...

https://doi.org/10.4000/confins.28182

Eloy, L., Souza, C.d., Nascimento, D., Nogueira, M., Barretto Filho, H., Bustamante, P.G., Emperaire, L., 2020. Os sistemas agrícolas tradicionais nos interstícios da soja no Brasil: processos e  limites da conservação da agrobiodiversidade. Confins [En ligne] 45, http://journals.openedition.org/confins/28182.

 


Evènements

Vient de paraitre !