Soutenance de thèse de Nora Nafaa

Soutenance de thèse de Nora Nafaa
Date : 2021-12-02
Date de fin : 2021-12-02
Heure : 14:00 à 18:00
Soutenances de thèses
Université Perpignan Via-Domitia
Soutenance de thèse de Nora Nafaa

Nora Nafaa soutiendra sa thèse de doctorat en géographie le 2 décembre 2021 à 14h à l’Université de Perpignan Via-Domitia,
Salle du Conseil – Bibliothèque universitaire

Titre de la thèse :
Déposséder l’école pour servir la ville néolibérale aux États-Unis. Les cas d’Atlanta et de Philadelphie.

 

Composition du jury :
  • Cédric Audebert, Directeur de recherches, CNRS, Examinateur
  • Virginie Baby-Collin, Professeure, Université Aix-Marseille, Examinatrice
  • Tim Freytag, Professeur, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, Rapporteur
  • Cynthia Ghorra-Gobin, Directrice de recherches, CNRS, Présidente
  • David Giband, Professeur, Université de Perpignan Via Domitia, Directeur
  • Anne Stefani, Professeure, Université de Toulouse Jean-Jaurès, Rapportrice

 

Résumé :

La néolibéralisation des politiques éducatives aux États-Unis transforme les paysages scolaires des grandes métropoles dont les marchés éducatifs se recomposent et participent à la fabrique des territoires urbains. Le processus d’accumulation par dépossession trouve dans la filière éducative un nouveau champ d’expansion, donnant lieu à de multiples processus politiques, économiques, sociaux mais aussi spatiaux, recoupant les grandes dynamiques urbaines contemporaines à la fois la marginalisation de certains quartiers périphériques et la gentrification d’autres plus centraux. Cette thèse interroge la place de l’éducation dans les mutations du nouvel ordre urbain néolibéral. Au travers de deux études de cas, Atlanta en Géorgie et Philadelphie en Pennsylvanie, l’enquête qualitative s’appuie sur un recueil de données de terrain varié et la construction de bases de données cartographiques inédites permettant de dresser un portrait des territoires scolaires et de leurs transformations. Une approche à la croisée des géographies sociale et radicale permet d’adopter plusieurs notions pour explorer ce champ. La montée des enjeux politiques éducatifs au sein des agendas urbains néolibéraux se lit au travers de la structuration de régimes éducationnels urbains portant les politiques de reterritorialisation par la privatisation de l’éducation. Les résistances aux différentes formes de dépossession (politique, économique, scolaire, mémorielle) donnent à lire un ordre nouveau où les hybridations et solutions des acteurs construisent de nouveaux territoires scolaires au sein de mosaïques urbaines de plus en plus complexes.


Mots-clefs : Géographie de l’Éducation, géographie urbaine, États-Unis, Atlanta, Philadelphie

 


Abstract:
The neoliberalization of educational policies in the United States is transforming the educational landscapes of large metropolises, where educational markets are being recomposed and participate in the construction of urban territories. The process of accumulation by dispossession finds in the educational sector a new field of expansion, giving rise to multiple political, economic, social and spatial processes, which intersect with the major contemporary urban dynamics of both the marginalization of certain peripheral neighborhoods and the gentrification of other more central ones. This thesis questions the place of education in the mutations of the new neoliberal urban order. Through two case studies—Atlanta, Georgia and Philadelphia, Pennsylvania—this qualitative investigation is based on a varied collection of field data and on the construction of new cartographic databases that lead us to draw a picture of school territories and their transformations. An approach that is at the crossroads of social and radical geographies allows us to adopt several notions to explore this field. The rise of educational political stakes within neoliberal urban agendas can be read through the structuring of urban educational regimes that carry the policies of reterritorialization through the privatization of education. Resistance to the different forms of dispossession (political, economic, educational, memorial) gives rise to a new order in which the hybridizations and solutions of the different actors construct new school territories within increasingly complex and fragmented urban landscapes.


Keywords: Geography of Education, Urban Geography, United States of America, Atlanta, Philadelphia

 Généré par AllEvents