Soutenance de Thèse d'Anaïs Trouselle

Soutenance de Thèse d'Anaïs Trouselle
Date : 2019-12-09
Date de fin : 2019-12-09
Heure : 14:00 à 18:00
Soutenances de thèses
Site de St-Charles

 

Une géographie de la multi-localisation familiale.

Ruralités nicaraguayennes à l’épreuve des mobilités (cas de la vallée du Río Negro).

 
La soutenance se tiendra le lundi 9 décembre à 14h (salle des Actes, n° 11),
sur le site Saint Charles 1 de l’Université Paul-Valéry,
rue du Professeur Henri Serre à Montpellier.
 
Le jury sera composé de : 
Mme Virginie Baby-Collin, Professeure des universités, Université de Provence Aix-Marseille, Rapporteure
Mme Florence Boyer, Chargée de recherche, Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Examinatrice
Mme Geneviève Cortes, Professeure de Géographie, Université Paul-Valéry Montpellier III, Co-directrice
M. Laurent Faret, Professeur des universités, Université Paris Diderot, Examinateur
Mme Sandrine Fréguin-Gresh, Chercheure, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Co-directrice
M. Pierre Gasselin, Ingénieur de recherche, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Examinateur
Mme Delphine Mercier, Directrice de Recherche, Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Rapporteure
M. Thomas Pfirsch, Maître de conférences, Université Polytechnique Hauts de France, Examinateur

 

 
Résumé de la thèse :
Cette thèse s’inscrit dans une réflexion géographique sur les recompositions rurales à l’oeuvre au Nicaragua. Elle interroge les incidences des mobilités spatiales sur les pratiques, les stratégies et la reproduction socio-économiques des familles. Plus généralement, elle questionne le devenir des agricultures et des sociétés rurales.
À travers le concept de système familial multi-localisé, la thèse analyse la manière dont les espaces de vie familiaux se construisent dans la dispersion géographique à partir du maintien des liens sociaux dans la distance et le temps. L’objectif est de comprendre comment ces liens, et l’ensemble des arrangements qui se jouent à l’échelle de la famille nucléaire ou élargie, font ressource dans les stratégies et les trajectoires de moyens d’existence des ruraux.
La région d’étude est la vallée du Río Negro, au nord du Nicaragua, située en périphérie des axes de développement du pays. Dans cette région rurale soumise à de fortes contraintes agro-climatiques, les populations diversifient leur système d’activité, en pratiquant des mobilités circulaires de proximité et frontalières, ou en migrant vers des destinations plus lointaines, en Europe ou dans les Amériques. Pour documenter ces dynamiques, la recherche se fonde sur une méthodologie plurielle de collecte de données croisant entretiens, récits de vie, observations participantes, reconstitutions des trajectoires familiales, dans le cadre d’enquêtes multi-situées, visant à suivre les familles dans leurs lieux de résidence et d’activité à travers plusieurs pays (Nicaragua, Costa Rica, Espagne, États-Unis).
La thèse propose au final une géographie par le bas, qui accorde une place primordiale aux pratiques et aux représentations, aux expériences vécues et aux trajectoires de vie, ainsi qu’aux stratégies et aux intentionnalités des individus et de leurs familles dans leur rapport à l’espace. Les dynamiques de l’espace local d’origine sont ainsi pensées dans leurs liens à l’ailleurs. La thèse met à jour la force du lien familial à distance dans les stratégies quotidiennes des populations, la flexibilité des organisations familiales aux contours mouvants et, au final, le rôle central de la ressource sociale. Dans le même temps, elle met en évidence une différenciation des familles dans leurs manières de faire avec l’espace, du fait d’une inégalité d’accès aux différentes ressources (migratoires, économiques, physiques, sociales) et d’une asymétrie des rapports sociaux intra-familiaux. La thèse pose également la question cruciale du coût social élevé des systèmes familiaux multi-localisés, lié à l’épreuve du franchissement des frontières, aux difficiles conditions d’emploi à destination, ou encore à la séparation et à l’absence qu’induit la dispersion au sein du monde d’aujourd’hui.
 
Mots-clés : Enquête multi-située, famille, mobilités spatiales, multi-localisation familiale, Nicaragua, ruralité, trajectoires.
 
 
La soutenance sera suivie d'un pot, auquel vous êtes chaleureusement convié.e.s. Je vous remercie de bien vouloir m’informer de votre présence à cette adresse mail : anais.trousselle@univ-montp3.fr

 

 
 Généré par AllEvents