Les projets

Rénovation de l’Action Publique Territoriale au Brésil

Programme CNPq /Capes / MAE / CIRAD UE-ENV

 

2008-2011 (Phase 1) - 2011-2014 (Phase 2)

La complexification et la diversification des politiques publiques ont conduit à les analyser comme des constructions sociales, des ensembles complexes d’accords institutionnalisés entre agents économiques et sociaux aux intérêts plus ou moins divergents. 
La notion d’action publique a été mobilisée pour rendre compte du renouvellement des processus de gestion de la décision politique : la fragmentation des lieux de pouvoir, l’interdépendance entre acteurs, l’existence d’affrontements ou de conflits d’action publique, de plus en plus canalisés au sein d’espaces de négociation promus pour accueillir les mécanismes de concertation. 
Ce projet part de l’hypothèse que la production de connaissances sur ces mécanismes qui relèvent du dialogue, de jeux de pouvoirs en situation d’interdépendance, d’asymétrie de statuts ou de compétences et d’interactions entre acteurs hétérogènes peut être enrichie par une double démarche :

  1. l’analyse des configurations sociales des acteurs (individuels, institutionnels) impliqués dans ces processus de concertation 
  2. leur accompagnement par une démarche de suivi-évaluation des mécanismes d’interaction, d’apprentissages, d’aide à la décision mais aussi de tensions.

L’objectif de recherche est de produire des connaissances et références sur les dynamiques de mobilisation de ces nouveaux instruments par les organisations rurales par la systématisation, l’analyse et la capitalisation de leurs expériences au sein de dispositifs de concertation de l’action publique territorialisée.

Deux questions intéressent la compréhension et l’amélioration des mécanismes de concertation de l’action publique territorialisée de développement rural dans les pays des Suds. 
Comment des expériences vécues par les acteurs au sein des dispositifs de concertation peuvent être utilisées pour améliorer les propositions d’instruments de politiques mieux adaptés ? 
Comment les acteurs de la société civile s’approprient, adaptent et façonnent les instruments de politique publique dans le cadre des espaces de concertation pour les adapter à leurs contextes ?

  • Production de connaissances sur la nature des projets et dispositifs territoriaux et les modalités de leur régulation ; les capacités de négociation des acteurs de la société civile et les mutations du clientélisme et paternalisme au sein des arènes de concertation
  • Production d’outils d’analyse et d’accompagnement des dispositifs de concertation 
  • Références et propositions pouvant contribuer à renforcer les capacités des acteurs de la société civile à mobiliser les dispositifs de négociation et à améliorer leur fonctionnement 
  • Contributions et valorisations au sein du DP en réseau Politiques Publique et Développement Rural en Amérique Latine.

Coordinateurs du projet
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., sociologue

Financement du projet
CNPQ, CAPES, Cirad, MAE

Membres ART-Dev impliqués
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cirad
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., doctorante
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., doctorant 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., post-doctorant 
Lea Egret, Etudiante master Monptellier III

Membres d’autres laboratoires 
Pierre Valarie, Cepel
Jean François Tourrand, Cirad Green

Au Brésil
Mario Avila, Enseignant-chercheur UnB-FUp
Laura Duarte, Enseignant-chercheur UnB-CDS
Doris Sayago, Enseignant-chercheur UnB-CDS
Marcel Bursztyn, Enseignant-chercheur UnB-CDS
Jose-Humberto V Xavier et Marcelo Gastal, Embrapa Cerrados

2009 Seminário Internacional : Desenvolvimento sustentável e territórios rurais : que desafios para a ação pública ? Campina Grande, 23-26 septembre 2009

2010 Mesa Redonda Novos populismos e velhos paternalismos na América Latina in VIII Congresso Latinoamericano de Sociologia Rural , Recife, Brasil, 15-19 Nov. 2010

2012 Seminário sobre Politicas de Desenvolvimento Territorial, Brasília, 23/05/2012, Universidade de Brasília, Neagri, Propaga, MDA, CNPq, XVIII World Congress of Rural Sociology, Lisboa, 29/07/12 -4/08/12, WG 34 : Civil society participation in sustainable territorial development approaches

  • Sabourin E. 2012. Organisations et sociétés paysannes : une lecture par la réciprocité. Versailles, Ed. Quae, 264p. Collection « Synthèses » 
  • Ávila, M. L. de ; Sabourin, E. ; Goulart, L. M. ; Massardier, G. 2011. ATER e desenvolvimento territorial : Uma análise crítica, Revista de Extensão e Estudos Rurais Journal of Extension and Rural Studies, V1. n° 2 - pp 427-448 ; ISSN 2179-5320
  • Avila ; M. ; Massardier, G. ; Sabourin, E. 2011. Lire les effets de la participation des agriculteurs au « développement rural durable territorial » au Brésil par les trajectoires, les projets et les coalitions de politiques publiques in Journée d’étude « Les effets de la participation » GIS Démocratie et Participation, EHESS, Paris, 21 octobre 2011, 19p.
  • Lecuyer L. ; Massardier, G. Sabourin, E. 2012. La démocratie participative comme mécanisme de production d’un sous-système d’élites de la participation in Colloque S’engager dans les espaces publics, Paris, CEPI, Sciences Po -5-6 avril 2012
  • Massardier G ; Lecuyer L. , Sabourin E. 2012 The participation of family farmers in the ’territorial sustainable rural development’ program in Brazil : Trajectories, projects, networks in XVIII World Congress of Rural Sociology, Lisboa, 29/07/12 -4/08/12, WG 34 : Civil society participation in sustainable territorial development approaches 
  • Massardier G., Sabourin E., Lecuyer L., De Avila M.L. 2012. La démocratie participative comme structure d’opportunité et de renforcement de la notabilité sectorielle. Le cas des agriculteurs familiaux dans le Programme de Développement Durable des Territoires Ruraux au Brésil, territoire Aguas Emendadas. Participations, v1, n° (2) : 78-102.
  • Sabourin, E. 2012. Difusão das políticas de desenvolvimento territorial na America Latina : entre circulação de normas e policy transfer in Seminário sobre Politicas de Desenvolvimento Territorial, Brasília, 23/05/2012, Universidade de Brasília, Neagri, Propaga, MDA, CNPq, 
  • Sabourin E. 2011 Teoria da reciprocidade e sócio-antropologia do desenvolvimento in Sociologias, Porto Alegre, V 13, no 27, mai./ago. 2011, p. 24-51 ISSN 1517-4522
  • Sabourin, E. 2011. Paternalismo e clientelismo como efeitos da conjunção entre opressão paternalista e exploração capitalista, Estudos Sociedade e Agricultura, vol. 19, n°1/2011, pp 5-29, Rio de Janeiro
  • Sabourin, E. 2008 Renovação dos instrumentos de desenvolvimento e extensão rural : que métodos e políticas públicas in Cadernos do CEAM, Ano VII, n°29, sept. 2007 : 79-102
  • Sabourin, E. 2008, Desenvolvimento Territorial : um olhar sobre as experiências da França e do Brasil, in Seminário “Desenvolvimento territorial e ocupação do solo : tendências e desafios para o Noroeste de Minas”, Unai-MG (Brazil), 22-25 de outubro de 2008, 20p 
  • Sabourin, E. 2008, Interação entre os dispositivos coletivos e institucionais dos agricultores e políticas públicas de desenvolvimento rural in : II Colóquio “ Agricultura e Desenvolvimento Rural”, Porto Alegre, UFRGS-PGDR, 26-28 nov. 2008 , 15p.
  • Sabourin E. ; Duarte, L.M. G. ; Massardier, G. 2008, Configuration of Social Actors among negotiation arenas for rural territorial development project in Brazil : in XII World Congress of Rural Sociology, Goyang, Korea - July 6th –11th, 
  • Sabourin, E 2008 Oppression paternaliste et exploitation capitaliste au Brésil in Lusotopie, 15, vol 2, nov. 2008

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Place de l’agriculture pour les ménages ruraux résidant en tribu » & « Les raisons de sortie de l’agriculture depuis le dernier RGA »

Programme IAC

 

2011-2013

Que représentent réellement les activités agricoles (culture et élevage) et de prélèvement (pêche, chasse) des familles résidant en tribu en Nouvelle-Calédonie ? Quels sont les volumes récoltés, pêchés, chassés et le nombre d’animaux élevés ? Quels rôles ces activités jouent-elles pour ces familles ?

Les données statistiques disponibles ne permettaient pas de répondre entièrement à ces questions. La nécessité de poser un regard nouveau et original sur ces activités a abouti en 2011 au projet d’une grande enquête sur le poids et les fonctions de l’agriculture en tribu.

Cette enquête a été conduite par l’Institut Agronomique néo-Calédonien (IAC), avec l’appui du Cirad-ES. Durant près de cinq mois, une équipe de chercheurs et d’enquêteurs a parcouru la Nouvelle-Calédonie afin de rencontrer les membres des ménages résidant en tribu. À partir d’un échantillon aléatoire représentatif, 1 786 ménages répartis dans 288 tribus (sur les 340 que compte le pays) ont ainsi été interrogés, soit 12,6% de la population totale des ménages en tribu. Les données ont ensuite été extrapolées pour fournir des résultats globaux qui valent pour l’ensemble de la population considérée. Les données recueillies concernent les activités des ménages durant l’année 2010, de janvier à décembre.

Au-delà de l’intérêt statistique et de l’aspect novateur d’une telle enquête à une telle échelle, les apports principaux concernent la méthodologie expérimentée et les questions d’hybridation entre marchand et non marchand.

Les enquêtes déclaratives, balayant toutes les activités articulées des ménages, ont permis d’obtenir des résultats quantitatifs comparables aux enquêtes usuelles de budget consommation par pesée et passages réguliers. C’est une avancée considérable qui offre des perspectives en termes de renouvellement, sur des bases crédibles, de la nature des informations collectées. Par suite, cela offre la possibilité d’un regard renouvelé sur les statistiques agricoles, en mesurant les consommations et les dons et en mettant en lumière les agricultures peu connectées au marché et leurs logiques.

L’étude renseigne aussi sur des systèmes d’activités se déclinant différemment selon les territoires. Ces spécificités renvoient à des logiques, des besoins et des contraintes différenciés de la population. Dans un contexte de fort et rapide développement économique, être attentif aux activités effectuées en tribu, c’est aussi prendre la mesure des changements sociaux à l’œuvre et de leurs implications. L’enquête dévoile finalement une agriculture source de richesse et de cohésion sociale pour les familles des tribus et qui pourrait être davantage porteuse de développement économique à condition de valoriser ses propres forces : proximité, valeur environnementale et culturelle des savoir-faire et des produits, qualité sanitaire.

Coordinateurs du projet

- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., CIRAD ES 
- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., CIRAD ES

Financement du projet

Province Nord de la Nouvelle-Calédonie, Province des Iles Loyauté de la Nouvelle-Calédonie, Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Membres ART-Dev impliqués

  • Sourisseau Jean-Michel, chercheur, économiste 
  • Bélières Jean-François, chercheur, économiste 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chercheuse, géographe, IAC-axe III

Partenaires en France

  • UMR MOISA - CIRAD 
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., économiste, chercheur
  • UMR TETIS - CIRAD 
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., statisticien, chercheur

Partenaires à l’étranger

Guyard Stéphane, sociologue, chercheur, IAC
Apithy Leïla, agronome, ingénieure, IAC

  • Colloque « L’enquête de terrain en Nouvelle-Calédonie et dans le Pacifique : Enjeux théoriques, méthodologiques et éthiques », CORAIL, IRD, UNC, Nouméa, 15-16 novembre 2012.
  • Conférence : « Activités agricoles et de prélèvement des familles résidant en tribu », Koné, centre Au Pitiri, le 11 avril 2013.
  • Conférence : « Activités agricoles et de prélèvement des familles résidant en tribu » Nouméa, Centre Tjibaou, le 30 avril 2013. Passage également dans des émissions radio et télé sur Calédonie première.
  • Guyard, S., Apithy, L., Bouard, S., Sourisseau JM., Passouant, M., Bosc, PM., Bélières, JF., 2013. L’agriculture en tribu. Poids et fonctions des activités agricoles et de prélèvement. IAC-Cirad, Pouembout, 8 p.
  • Guyard, S., Apithy, L., à paraître. Enquêtes statistique sur les activités agricoles des ménages résidant en tribu : retour sur la relation à l’enquêté. In Actes du colloque « L’enquête de terrain en Nouvelle-Calédonie et dans le Pacifique : Enjeux théoriques, méthodologiques et éthiques », CORAIL, IRD, UNC, Nouméa, 15-16 novembre 2012.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Étude sur les relations entre les marchés agricoles et la sécurité alimentaire au Burkina Faso

Programme PAM

2010

La sécurité alimentaire est souvent appréhendée dans la littérature sous l’angle de la faible capacité du système productif à produire des aliments. Les initiatives et politiques pour lutter contre l’insécurité alimentaire visent généralement l’accroissement de la production (céréalière) sans se préoccuper du rôle que peut jouer le marché. 
Plusieurs études ont porté sur l’organisation des marchés agricoles à l’échelle nationale ou sous-régionale en Afrique de l’Ouest, à partir notamment des flux transfrontaliers ; d’autres ont exploré plus récemment l’intégration des marchés et la transmission des prix ; beaucoup moins de travaux ont porté sur les relations des ménages avec les marchés de proximité et sur le rôle des marchés secondaires dans la sécurisation alimentaire. 
Le CIRAD et le PAM ont mené une série de travaux au Burkina Faso pour comprendre la nature des relations entre l’accès des ménages aux marchés physiques ou de proximité et leur situation alimentaire. Ces relations sont complexes dans le sens où les mêmes ménages peuvent être à la fois acheteurs ou vendeurs (selon les périodes et les produits), et où les marchés peuvent diminuer ou accroître leur vulnérabilité. Les marchés, et en particulier les marchés ruraux, jouent un rôle dans les économies familiales comme source de revenus (vente de la production agricole, du bétail et des produits de cueillette) et pour l’achat de produits alimentaires.
Une première étude s’est intéressée aux relations entre la disponibilité des produits et l’accès à la nourriture des ménages, elle a montré que la sécurité alimentaire dépend de la dynamique des marchés de proximité (infrastructures, approvisionnement, diversité des produits, prix…). L’étude a pointé des situations paradoxales de type concomitance de forte production agricole et de difficulté alimentaire dans certaines zones ou a contrario des situations de relative sécurité alimentaire dans des zones défavorisées, à partir d’un travail d’enquête dans 4 régions du Burkina Faso : Boucle du Mouhoun, Sahel, Hauts Bassins, Centre. 
Une deuxième collaboration avec le PAM s’est intéressée aux mécanismes explicatifs de la relation entre marchés et sécurité alimentaire. Elle a cherché à comprendre les contraintes d’approvisionnement et les opportunités de commercialisation des produits agro‐sylvo‐pastoraux et halieutiques pour les ménages comme éléments d’appréciation de la performance des marchés pour assurer leur sécurité alimentaire, à partir d’un travail d’enquête sur les principaux marchés des provinces des Banwa et de la Kossi dans la région Boucle du Mouhoun et des provinces du Séno et de l’Oudalan dans la région du Sahel. Ces provinces ont été choisies car elles illustrent le paradoxe de la déconnexion entre niveaux de production et situations alimentaires locales.

Coordinateurs du projet

  • Vivien Knips et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour le PAM au Burkina Faso
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour le CIRAD

Financement du projet World Food Program (WFP), Ouagadougou, Service Agreement N°.02 10 SA

Membres ART-Dev impliqués
Marie-Hélène Dabat, économiste

Membres d’autres laboratoires

  • Issa Zongo, Université de Koudougou, Burkina Faso
  • Ruphin Kiendrebeogo, consultant
  • Rémy Palé, Brice Ouedraogo, Damien Ouattara, Ministère de l’Agriculture, Direction générale de la promotion de l’économie rurale

Ateliers de restitution des résultats pour les 2 études : 14 juin 2010, 13 décembre 2011

  • Dabat M.-H., Kiendrebeogo R., Zongo I., Degueurce S., 2011. Quand le dysfonctionnement des marchés favorise la sécurité alimentaire. Etude de cas au Burkina Faso, Grain de Sel N° 54-56-Avril-Décembre, Dossier spécial : Les céréales au cœur de la souveraineté alimentaire en Afrique de l’Ouest, p 50-51
  • Dabat M.-H., Zongo I., Kiendrebeogo R., 2011. Etude sur les relations entre marchés et sécurité alimentaire au Burkina Faso. Analyse des contraintes d’approvisionnement et des opportunités de commercialisation des produits agro-sylvo-pastoraux et halieutiques comme éléments d’appréciation de la performance des marchés de proximité pour la sécurité alimentaire des ménages, Rapport final, étude financée par le PAM, Décembre, Ouagadougou, 79p, 
  • Dabat M.-H., 2011. Etude sur les relations entre le fonctionnement des marchés agricoles et la sécurité alimentaire des ménages au Burkina Faso. Régions Boucle du Mouhoun, Centre, Hauts Bassins, Sahel, Rapport final, étude financée par le PAM, Mai, Ouagadougou, 232p
    Télécharger le rapport final

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Volet Gestion de la fréquentation sur les espaces lagunaires, péri-lagunaires et dunaires

Programme Life+

2009-2014

L’objectif principal est de mieux comprendre les interactions Homme-Nature afin de créer des outils d’aide à la gestion de la fréquentation sur des espaces dunaires, lagunaires, et péri-lagunaires. En effet, ce programme a pour ambition d’évaluer et de réduire les impacts de la fréquentation sur des zones d’interfaces (lagunes des zones rurales et périurbaines du Languedoc-Roussillon) afin d’améliorer la qualité des milieux. Pour atteindre cet objectif, plusieurs étapes sont prévues :

2009 : Etat zéro de la fréquentation sur chacun des sites fait par ART-Dev et un état zéro de la faune et de la flore par le Cen-Lr, 

 2010 : Plans de gestion sur chacun des sites qui prendra en compte les données de fréquentation et de celles du Cen-Lr, réalisation des aménagements prévus dans le cadre des plans de gestion pour réduire les impacts de la fréquentation sur le milieu, 


2011 :

  • Suivi de la fréquentation réalisé par ART-Dev et suivi de la faune et de la flore par le Cen-Lr. Ce suivi intègre des données telles que les représentations des lieux par les usagers, perceptions de ces derniers sur les aménagements réalisés...
  • Projet de suivi pérenne de la fréquentation sur l’ensemble du littoral du Languedoc-Roussillon
  • Cahiers des charges types pour les Contrats Natura 2000 portant sur la gestion de la fréquentation selon le type d’habitat ciblé

Terrains d’étude Languedoc-Roussillon : Plages de Torreilles (66) propriété du Conservatoire du Littoral, Zone dunaire de Vendres (34) et de Pissevaches à Fleury d’Aude (11), le lido de Pierre Blanche à Villeneuve-lès-Maguelone (34), les salins de Villeneuve-lès-Maguelone (34), Le Petit et Grand Travers (la Grande-Motte) (34), le nord de l’étang de l’Or (Mauguio, Lansargues, Candillargues) (34), la lagune de la Sicarex et l’Espiguette au Grau du Roi.

Fiche de présentation complète au format PDF

Responsable du projet

Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon (Cen-Lr)

Financement du programme

Europe (50%), ART-Dev , Région Languedoc-Roussillon, Syndicats Mixtes (Siel, SMBVA, SMCG, SMGEO, RIVAGE)

Membres ART-Dev

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., géographe, responsable du projet au sein de MTE 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., géographe, professeur à l’ENSAM

Membres d’autres laboratoires non-bénéficiaires du financement du programme mais qui participent aux protocoles scientifiques

Dominique Lassarre, Professeur en psychologie sociale (spécialité : psychologie environnementale), Université de Nîmes 
Hélène Rey-Valette, MCF en économie, Laboratoire Lameta, Montpellier I

 

Services environnementaux et usages de l’espace rural

2009-2013

ANR « SYSTERRA - Ecosystèmes, territoires, ressources vivantes et agricultures »

Le projet SERENA traite des enjeux liés à l’émergence et la mise en œuvre de la notion de « service environnemental » dans le domaine des politiques publiques concernant le milieu rural. Cette notion prend en compte non seulement la fonction productive des écosystèmes à travers l’agriculture, traditionnellement appréhendée par les politiques agricoles, mais aussi des fonctions de régulation et des fonctions culturelles ou patrimoniales.

L’objectif du projet SERENA est d’identifier les principes, les mécanismes et les instruments qui facilitent la prise en compte effective de la notion de service environnemental dans les nouveaux dispositifs d’action publique en milieu rural.

Voir : http://www.serena-anr.org

Responsable du projet

Philippe MERAL (IRD) et Denis PESCHE (ART-Dev)

Financement du programme

ANR SYSTERRA « Ecosystèmes, territoires, ressources vivantes et agricultures »

Membres ART-Dev

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., économiste 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., géographe 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., géographe 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agronome et docteur en économie 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., sociologue 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., socio-anthropologue

Autres partenaires

IRD, CIRAD, ENGREF, INRA, IRSTEA, CNRS/Université Montpellier III (ART-Dev)

Implications de l’agriculture sous contrat pour les petits agriculteurs en Afrique du Sud

2009-2011

Le projet vise à alimenter le débat actuel sur la viabilité des opportunités offertes par la restructuration des marchés agro-alimentaires en participant à l’amélioration des connaissances sur les enjeux de l’agriculture sous contrat, et à évaluer à partir d’une recherche empirique comment les contrats agricoles peuvent participer à la réduction de la pauvreté et des inégalités en Afrique du Sud.

Questionnement scientifique : Quelles sont les opportunités offertes par l’agriculture sous contrat en Afrique du Sud ? A qui s’adressent-elles ? Permettent-elles de réduire la pauvreté rurale et les inégalités socio-économiques en Afrique du Sud ?

Coordinateur général du projet

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Financement du projet

National Agricultural Marketing Council

Membres ART-Dev impliqués

Equipe de coordination : 

  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (chef de projet) 
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires, institutions et équipes participantes

  • ART-Dev, UMR 5281 
  • Estelle Bienabe, UMR Innovation 
  • Université de Pretoria 
  • Université du Western Cape

 

 

  • Fréguin-Gresh S., Anseeuw W., Biénabe E., Banda K., Derembwe A., Nicholson R. (2011, à paraître), Assessment of contractual agreements for agricultural market access in South Africa : A smallholders’ perspective. NAMC/CIRAD/UP, Pretoria, South Africa
  • Fréguin-Gresh S., D’Haese M., Anseeuw W (envoyé et en revue). "Demyhtifying Contract Farming. Evidence from South Africa". Agrekon, pp-
  • Fréguin-Gresh S., Anseeuw W., Biénabe E., Banda K., Nicholson R. (2011, à paraître). "Why and how agribusinesses do get involved in initiatives to assist the integration of small farmers in the citrus industry in South Africa ?" In Contract farming for improved market access. FAO/I.A.A.E., Rome pp-

Juin 2011 : Pretoria (dates à confirmer)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Appui à la mise en œuvre d’actions pilotes pour lever les goulots d’étranglement des filières agro-sylvo-pastorales et halieutiques (niébé, poisson, karité, gomme arabique, bois-énergie, bétail-viande, volaille)

Programme DANIDA

2008-2010

Les études se situent au sein de la composante Développement Rural Décentralisé (DRD) du PADABII dont l’objectif est de créer des conditions favorables pour un accroissement des revenus des producteurs et des opérateurs régionaux en amont et en aval de la production Agro-Sylvo-Pastorale et Halieutique sur les bases (i) d’un développement des filières porteuses ; (ii) d’une amélioration durable des systèmes de production ; (iii) d’un renforcement de la capacité des acteurs privés et publics. Le programme intervient dans 3 régions du pays : le Sahel, l’Est et le Centre Est.

Les objectifs des études étaient de faire une analyse technico-économique des filières prioritaires afin d’identifier les potentialités et principaux goulots d’étranglement relatifs à la liaison production / marché ; proposer pour chaque filière prioritaire, des axes d’intervention propre à améliorer la liaison production / marché et à lever les goulots d’étranglement identifiés ; proposer des actions pilotes (tests à petite échelle ou comme des démonstrations de « bonnes » pratiques) et éventuellement des acteurs susceptibles de les porter ; identifier si nécessaire des besoins d’approfondissement sur des thématiques ciblées (technologies, process…).

Une analyse technico-économique est réalisée par filière.

Les potentialités et les goulots d’étranglement sont analysés notamment en fonction : 

  • du marché des (sous-) produits et de ses fluctuations saisonnières (y compris les mécanismes de régulation) 
  • de l’organisation des marchés nationaux (rural, urbain, semi urbain)
  • de l’organisation des acteurs et des circuits d’information 
  • des aspects réglementaires, (certification, traçabilité, normalisation, labellisation, impôts, compétitivité, …) 
  • de l’évolution des techniques de production et transformation
  • de facteurs de risques, sécurisation du consommateur.

Les axes d’intervention sont proposés avec comme finalités : 

  • amélioration de l’environnement socio-économique et réglementaire des filières et l’organisation des marchés 
  • amélioration de la qualité et de la valeur ajoutée des produits (et in fine le revenu des opérateurs)
  • amélioration de l’organisation des différents groupes d’acteurs en tenant compte de processus institutionnels en cours.

Par filière, les principales actions de soutien technique, financier, organisationnel, infrastructurel, réglementaire, … sont identifiées. Un noyau d’acteurs (régionaux et/ou nationaux) susceptible de conduire, tester, diffuser,… ces actions sont identifiés. Un dispositif de suivi et de capitalisation de la mise en œuvre de ces actions de soutien en lien avec le dispositif global est convenu.

Coordinateurs du projet
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., responsable de ATIMO (Assistance technique à la maîtrise d’ouvrage du programme)

Financement du projet COWI sur financement DANIDA

Membres ART-Dev impliqués

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., économiste, coordination de l’expertise internationale et nationale pour le CIRAD au sein du volet Stratégie d’appui aux filières de la composante (DRD)
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., économiste

Membres d’autres laboratoires

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., géographe, CIRAD, URP BESEF
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., technologue alimentaire, CIRAD/ICI
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chimiste, 2iE/CIRAD
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., technologue alimentaire, CIRAD, UMR Qualisud
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vétérinaire, consultante
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, Edenia Consult
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., halieute, CIRAD, UMR Intrepid
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, consultante
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, BAME/ISRA
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, consultante
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, consultant, SICAREX
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vétérinaire, consultant
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., environnementaliste, ministère de l’Environnement
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., généticien, INERA
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ichtyologue, INERA
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., technologue alimentaire, IRSAT
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vétérinaire, ministère des Ressources Animales
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vétérinaire, consultant
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, ministère de l’Energie
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, consultant
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., sociologue, consultante
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agro-économiste, ministère de l’Agriculture

Dabat M.-H., Lahmar R., Guissou R., 2012. La culture du niébé au Burkina Faso. Une voie d’adaptation de la petite agriculture à son environnement, Autrepart (62), 2012/3, Quel avenir pour la petite agriculture au Sud ?, p95-114  
http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=AUTR_062_0095
http://www.cairn.info/revue-autrepart-2012-3-page-95.htm

- 6 rapports diagnostic de filières (niébé, poisson, bétail viande, volaille, karité, gomme arabique, bois énergie) 
- 12 rapports actions pilotes

  • Dabat M.-H., Drabo I., Lançon F., Baas W., 2010. Innover pour développer les marchés : le cas de la conservation du niébé au Burkina Faso, Communication à l’Atelier système post-récolte, valorisation technologique et qualité des ressources alimentaires africaines, 20-24 septembre, Cotonou, Bénin
  • Dabat M.-H., Palé R., Baas W., Lançon F., 2010. Caractériser les filières burkinabé pour insérer l’agriculture aux marchés, Communication au colloque International organisé par le CEDRES Quelle agriculture pour un développement durable de l’Afrique ? 6-8 décembre 2010, Ouagadougou, Burkina Faso
  • Noumi E.S., Dabat M.-H., Blin J., 2012. Développement durable de la transformation traditionnelle du karité en valorisant énergétiquement les résidus organiques, Communication au colloque International Francophone sur l’Energétique et la Mécanique (CIFEM) Energétique et mécanique pour un développement durable, Ouagadougou, Burkina Faso, 2-3-4 mai, p239-246

 

Espace, Culture et Territoires

2007-2011

 

Ce programme de recherche tente de faire la promotion d’une vision active de la culture. Celle-ci est liée à des pratiques concrètes imbriquées dans un réseau de significations et de relations de pouvoir avec des répercussions directes dans les sphères de la politique citoyenne. Ainsi, au lieu d’être vue comme un objet statique et monolithique, un héritage, la culture, considérée alors comme une construction des sociétés qu’elle structure, devient un événement et suppose une définition interactive et dynamique, sur la base d’une large compréhension analytique des relations complexes de domination, opposition et ré-appropriation qui caractérisent nos sociétés dans leur ensemble tout autant que les sous-cultures minoritaires des sociétés urbanisées contemporaines.

Il s’agit donc de développer l’idée d’une géographie culturelle totale, c’est-à-dire sensible aux aspects sociaux de la culture, aux contextualisations, aux interrelations entre les éléments variés, tant matériels que plus spécifiquement culturels, idéels, qui composent les lieux. A ce titre, la géographie culturelle que nous entendons pratiquer n’est plus envisagée comme un élément additionnel à des approches classiques et sectorisées (géographie économique, politique, rurale, urbaine, etc.) mais comme susceptible de cerner les conceptions de l’espace qui structurent la conduite des acteurs dans leurs comportements économique, politique, leur pratiques de la ville, etc. Ce renouvellement conceptuel se double d’une ouverture méthodologique vers des outils nouveaux développés par différentes disciplines voisines afin de compléter ceux dont nous disposons et les appliquer à l’analyse de la construction des espaces.

Quatre thématiques structurent le programme :

  • Géographie de la fête et des loisirs,
  • Politiques culturelles territorialisées et territorialisations de la culture,
  • Géographie du sujet et ses représentations,
  • La construction discursive des frontières.

Terrains d’étude : Languedoc-Roussillon, France, péninsule ibérique

Coordinateurs du programme :

Catherine Bernié-Boissard et Dominique Crozat, ART-Dev UMR 5281

Membres ART-Dev

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., géographe, Professeur, Université de Nîmes
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., géographe, Professeur, Université Montpellier 3
  • François Aussaguel, géographe, doctorant, Université Montpellier 3
  • Yvonne Galli, géographe, doctorant, Université Montpellier 3/Université de Genève

Membres d’autres laboratoires en France

  • Régis Keerle, géographe, UMR 6590 ESO, Université Rennes 1
  • Laurent-Sébastien Fournier, ethnologue, EA 3260 CENS, Université de Nantes
  • Claude Chastagner, études culturelles, EA 741 Etudes des Pays anglophones, Université Montpellier 3

 

Bernié-Boissard, C. ; Chastagner, C. ; Crozat, D. ; Founier, L.-S., Keerle, R. (dir.) Actes du colloque La fête au présent. Mutations des fêtes dans le temps des loisirs, L’Harmattan, coll. Unîmes, à paraître, fin 2007, 26 textes, environ 350 pages.

Bernié-Boissard, C. ; Chastagner, C. ; Crozat, D. ; Founier, L.-S. (dir.) Les territoires complexes de la fête, numéro thématique Géographies et culture, à paraître 1/2009, accepté, en cours de lecture

Bernié-Boissard, C. ; Chastagner, C. ; Crozat, D. ; Founier, L.-S., Garat, I., Keerle, R. Ambiguïtés et complexités de la fête contemporaine, Bréal, coll. D’Autre Part (en attente d’accord éditeur)

Crozat, D., Malheiros, J., Nogueira, A., Viala, L. (dir.) Dynamicas das Periferias urbanas do sul de Europa (titre provisoire), Porto, Publications de l’Université Lusiada, 2008 (en préparation)

Crozat, D. La production des espaces hyper réels, en préparation, 2008, éditeurs pressentis et intéressés : NRF Essais ; Editions Autrement

Journées d'études

Septembre 2005, La grande Motte
Ecole d’été de géographie sociale, sur le thème des Imaginaires urbains
Projet conduit par L. Viala, S. Villepontoux, J.-P. Volle 
Mise en place et animation de l’atelier « images et imaginaires » : D. Crozat

Octobre 2006, Lisbonne
Co-organisation d’un workshop, 11th International Metropolis Conference :

  • The identities production processes (avec I. Castro, CET-ISCTE Lisboa)
  • Norms, innovations and public action (avec J. Malheiros, Universidade de Lisbonne).

Financement : EGIDE (Ministère des Affaires Etrangères) sur programme PAI-PESSOA entre UMR 5185 ADES Bordeaux et CEG Unversidade Lisboa

Octobre 2005, Toronto
Co-organisation d’un workshop, 10th International Metropolis Conference : Immigrants and urban peripheries : the dynamics of people and place (avec J. Malheiros, Universidade de Lisbonne). 
Financement : Ministère des affaires étrangères (aide aux congrès), UMR 5185 ADES - Bordeaux, Luso-American Foundation

 

Séminaire Géo-graphies de la ville

18 avril 2007, Université Montpellier 3, Centre du Guesclin (Béziers)
Qu’est-ce qu’une ville méditerranéenne ?, avec C. Couderc

25 avril 2007, Université Montpellier 3, Centre du Guesclin (Béziers)
Périphéries urbaines, avec J.-P. Volle

2 mai 2007, Université Montpellier 3, Centre du Guesclin (Béziers)
Images de la ville, avec L. Viala et S. Villepontoux

 

Colloques

14-16 septembre 2006, Centre Universitaire de Nîmes
La fête au présent. Mutations des fêtes dans le temps des loisirs 
78 communications (de 7 disciplines et 14 nationalités différentes). 
Financement : UMR 5045, Collectivités territoriales (Région, Conseil Général du Gard, Ville de Nîmes)

16-17 avril 2008, Centre Universitaire de Nîmes
Le développement culturel : un avenir pour les territoires ? 
en collaboration avec le CEPEL (Université Montpellier 1, E. Négrier) et l’ADCEI (Association pour le développement culturel européen et international, F. Jambu, Marseille). 
Financement : FRE 3027, Collectivités territoriales (Région, Conseil Général du Gard, Ville de Nîmes)

Qualités sanitaire et nutritionnelle du cresson et autres légumes-feuilles approvisionnant Antananarivo (Madagascar) : diagnostics et conditions de leurs améliorations techniques, socio-économiques et institutionnelles, de la consommation à la production.

Programme CORUS 2

2008-2010

 

Les filières et les marchés agro-alimentaires dans les pays du Sud sont souvent raisonnés à partir des quantités et de la compétitivité-prix. Pourtant, se posent de plus en plus, le problème de la qualité des produits alimentaires, et notamment des qualités sanitaire et nutritionnelle. 
Des travaux de recherche antérieurs ont montré les avantages des agricultures urbaines dans l’approvisionnement des ménages d’Antananarivo. Cependant, ils ont aussi mis en évidence la forte probabilité de dégradation de la qualité des productions locales. La qualité des produits alimentaires est mal connue à Madagascar, particulièrement en ville. Les normes ne paraissent pas une garantie suffisante, souvent elles n’existent pas ou elles ne sont pas appliquées. 
Plusieurs solutions peuvent améliorer la qualité des produits alimentaires : la modification des pratiques domestiques ; l’organisation des filières et des marchés pour une meilleure adaptation à la demande ; l’intervention de l’Etat ou d’autres acteurs, garants de la santé publique et de l’intérêt des consommateurs.

Le projet proposé se situe à l’interface des problématiques de la consommation, de l’organisation des marchés et de l’élaboration des politiques. La question scientifique pluridisciplinaire est la suivante : sur quelles bases (techniques, économiques, sociales, institutionnelles) peut-on garantir la qualité de l’alimentation, sous la double contrainte (i) d’un Etat ayant peu de moyens pour réglementer et surtout contrôler, (ii) d’une population de consommateurs à pouvoir d’achat global majoritairement faible ; et en situation d’émergence récente de nouveaux acteurs pouvant jouer un rôle en matière de qualité ? En économie, une question posée est de savoir si la sécurité sanitaire des aliments est un bien public à garantir par l’Etat ou/et si elle doit-elle être assurée par les mécanismes du marché.

Le projet est organisé en quatre volets qui associent chacun plusieurs disciplines scientifiques

  • Volet 1/ Etude des modalités et déterminants de la consommation des produits
  • Volet 2/ Analyse des circuits de commercialisation et de production des produits
  • Volet 3/ Diagnostic des qualités sanitaire et nutritionnelle des produits
  • Volet 4/ Construction socio-économique et institutionnelle de la qualité / marchés durables.

Coordinateurs du projet

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour les institutions du Sud, Laboratoire de Microbiologie/Biotechnologie, Département de Biochimie Fondamentale et Appliquée (DBFA), Faculté des Sciences, Université d’Antananarivo
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour les institutions du Nord, CIRAD

Financement du projet Projet CORUS (Coopération pour la recherche Universitaire et Scientifique), programme financé par le MAEE

Membres ART-Dev impliqués
Marie-Hélène Dabat, économiste, ART-Dev

Membres d’autres laboratoires

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., microbiologiste, CR, CIRAD, UMR Qualisud, 
  • Pierre-François Chabalier, agronome, CR, CIRAD, UPR systèmes canniers, actuellement retraité
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agronome, CR, INRA/AgroParisTech, UMR SADAPT
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., économiste, DR, INRA DARESE, UMR SADAPT
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., nutritionniste, DR, IRD, UMR 204 NUTRIPASS
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., MC, nutritionniste, IRD/IRC, UMR 204 NUTRIPASS
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., biochimiste médical, PR, responsable DBFA, Université d’Antananarivo
  • Andrianarisoa Blandine, microbiologiste, PR, DBFA, Université d’Antananarivo
  • Doll Rakoto, biochimiste médical, DR, DBFA, Université d’Antananarivo
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chimiste, PR, laboratoire de chimie de l’environnement, Université d’Antananarivo
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., nutritionniste, PR, DBFA, Université d’Antananarivo
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agronome, PR, ESSA, département d’Agromanagement, Université d’Antananarivo
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., microbiologiste, DR, Institut Pasteur de Madagascar
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., nutritionniste, MC, DBFA, Université d’Antananarivo

http://www.qualireg.org/observatoir...
http://www.cirad.mg/fr/qualisann.php
http://madagascar.cirad.fr/recherch...

Aubry C., Ba A., Dabat M.H., Ramamonjisoa J., 2010, Urban agriculture and sustainable urban landscape. An applied research on two case studies (Madagascar and Senegal), Communication to IFSA. Building sustainable rural future, 9th European IFSA Symposium, 4-7 July 2010, Vienna, Austria . s.l. : s.n., p. 2013-2026. European IFSA Symposium. 9, 2010-07-04/2010-07-07, Vienne, Autriche.

2010, Aubry C., Dabat M.-H., Mawois M.. Fonction Alimentaire de l’agriculture urbaine au Nord et au Sud : Permanence et renouvellement des questions de recherche, Communication to International Symposium Innovation and Sustainable Development in Agriculture and Food (ISDA), Montpellier – France 28 June – 1 July

Dabat M.-H., Andrianarisoa B., Randrianasolo H., Ravionarisoa E., Ramananarivo R., Rakoto N., Sarter S., Aubry C., Trèche S., 2010. Regards croisés sur le risqué lié à la qualité sanitaire du cresson à Antananarivo, Communication à l’Atelier système post-récolte, valorisation technologique et qualité des ressources alimentaires africaines, 20-24 septembre, Cotonou, Bénin

Ramananarivo, R. ; Randrianasolo, H. ; Ramananarivo, S. ; Dabat, M. H. ; Andrianarisoa, B., 2010. Consumers’ Perception of Watercress Quality in Antananarivo, Communication to 28th International Horticultural Congress. Lisbon Congress Centre. August 22-27. S10. 211

Rakotonirainy N., Razafindratovo V., Sarter S., Andrianarisoa B., Dabat M.-H., Ralison C., Trèche S., 2008. Fréquences et modalités de consommation des légumes-feuilles dans la Commune Urbaine d’Antananarivo, Communication, Forum national de la recherche, Antsiranana, Madagascar, 3-5 décembre, 15p.

Dabat M.-H., Ramananarivo R., Ravoniarisoa E., Aubry C., 2010. Distance to the City and Performance of food Chains in Antananarivo, Madagascar, Article in Urban Agriculture magazine, number 24, Septembre, 24-27

Dabat M.-H., Andrianarisoa B., Aubry C., Ravoniarisoa E.F., Randrianasolo H., Rakoto N., Sarter S. Treche S., 2010. Production de cresson à haut risque dans les bas fonds d’Antananarivo ? Article dans VertigO, volume 10 numéro 2, septembre, Dossier : L’agriculture urbaine : un outil multidimensionnel pour le développement des villes et des communautés 
http://vertigo.revues.org/10022http://www.erudit.org/revue/vertigo...

Aubry C., Ramamonjisoa J., Dabat M.-H., Rakotoarisoa J., Rakotondraibe J., Rabeharisoa L., 2012. Urban agriculture and land use in the cities : an approach towards the multifunctionality and sustainability concepts in the case of Antananarivo (Madagascar), Land Use Policy 29(2012) 429-439

Dabat M.-H., Andrianarisoa B., Aubry C., Trèche S., Ramanamidonana J.-Y., Dubbeling M., 2012. Le cresson à Antananarivo (Madagascar) : entre intérêts alimentaires et risques, Courrier de l’environnement de l’INRA n°62, octobre 2012

Programme de recherche

2007-2010

 

L’objectif de ce programme personnel est d’approfondir les connaissances acquises lors du doctorat sur les frontières entre Etats de l’Amérique centrale et d’orienter plus particulièrement l’analyse sur les avancées de la coopération transfrontalière dans l’isthme. Il s’agit de mieux comprendre les ressorts des dynamiques diverses des coopérations aux frontières. Trois terrains sont particulièrement investis car ils présentent une variété de configurations frontalières : la frontière Nicaragua-Costa Rica et la frontière Costa Rica-Panama, déjà objets d’étude du doctorat, ainsi que la triple frontière Guatemala-Honduras-Salvador. Mots clés : frontière, coopération transfrontalière, processus d’intégration, Amérique centrale Aire géographique concernée : Amérique centrale

Membres ART-Dev : Lucile Medina, géographe, MCF, Université Montpellier III, FRE 3027

Réseau de collaborations : Unitad de Investigacion en Fronteras del Istmo, Université du Costa Rica Resp. Carlos Granados

« Coopérations binationale et tri-nationale entre parcs nationaux d’Amérique centrale », dans Les parcs nationaux dans le monde, S. Héritier et L. Laslaz coord., Ellipses coll. Carrefours, à paraître en 2008.

« La route interaméricaine, jusqu’à Panama... à quand Bogota ? », revue Flux n°69 (n° thématique Flux et frontières), à paraître en 2008.

« Central american boundaries at the core of the regional integration process », revue Geopolitics, ed. Routledge, vol.12 (1), 2007.

Communication : « Les littoraux d’Amérique centrale, des interfaces entre tensions et coopération », L. Medina-Nicolas et C. Granados, Colloque international Dynamiques littorales et frontières maritimes , Paris 8, 20-21 mars 2008.

Travail de terrain en mai 2007 (Guatemala, Costa Rica).

Itinéraires de mobilité et inscriptions territoriales des migrants andins dans les grandes métropoles (Argentine-Espagne)

Programme PICS CNRS

2007-2010

 

Ce programme de recherche s’intéresse à la reconfiguration contemporaine des migrations internationales andines (Equateur, Bolivie, Pérou, Colombie) tournées vers des destinations traditionnelles (cône sud latino-américain) mais aussi, dans une perspective comparative, vers des pôles émergents en Europe, en particulier l’Espagne (Madrid, Barcelone, Murcie..). Le programme propose une approche sociogéographique de ces nouvelles trajectoires, à partir de trois objectifs :

  1. Caractérisation socio-démographique et spatiale des flux migratoires ;
  2. Analyse des itinéraires, des systèmes et des ressources de la mobilité ;
  3. Identification des modes de territorialisation des migrants et de transnationalisation de l’espace migratoire.

Coordinateur du programme

Geneviève CORTES, ART-Dev

Financement du programme

Programme international de collaboration scientifique (PICS) CNRS - France / CONICET - Argentine

Membres ART-Dev

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Professeur, Université Paul Valéry Montpellier III
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., MCF, Université Paul Valéry Montpellier III

Membres d’autres laboratoires en France

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., MCF, Université de Provence, UMR 6570 TELEMME (Temps Espaces Langages Europe Méridionales et Méditerranée)
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., MCF, Université de Poitiers, UMR 6588 Migrinter MITI Migrations Internationales, Territorialités et Identités

Autres partenaires à l’étranger

  • DIGEO, Département de recherche géographique (Buenos Aires) de l’Institut multidisciplinaire d’histoire et science sociales (IMHICIHU) du Conseil national de recherche scientifique et technique (CONICET), Argentine
  • Institut de recherche Gino Germani (IIGG) de la Faculté de sciences sociales (FCS) de l’Université de Buenos Aires (UBA), Argentine

Programme bénéficiant d’un réseau de collaborations à l’étranger

  • En Bolivie : Universidad San Simon de Cochabamba, Universidad Autónoma Juan Misael Saracho de Tarija, Centro de Estudios Fronterizos de Tarija
  • En Equateur : Universidad de la FLACSO de Quito
  • Au Pérou : Universidad Católica de Lima
  • En Espagne : Universidad Autónoma de Barcelone, Instituto de Economia y de Geografia (IEG) de Madrid, du Consejo de Investigación Superior Científica (CSIC)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.