Marie Hrabanski (CIRAD) signe l'article "Une climatisation des enjeux agricoles par la science ? Les controverses relatives à la climate-smart agriculture" paur dans numéro 86 de la revue Critique Internationale (pp 189-208).

Les enjeux agricoles ont été longtemps absents des négociations relatives au changement climatique. À la fin des années 2000, une fenêtre d’opportunité s’est toutefois ouverte en faveur de leur mise à l’agenda dans la gouvernance du climat.

C’est dans ce contexte qu’a émergé la notion de climate-smart agriculture. Portée d’abord par la FAO, celle-ci a été présentée comme un concept scientifique qui permettait de penser de façon conjointe les enjeux climatiques et les enjeux liés à la sécurité alimentaire.

La démarche de process tracing utilisée ici éclaire le cheminement de la notion et, à travers elle, le processus de climatisation des politiques agricoles, en analysant notamment le rôle performatif de la science dans cette dynamique. Deux périodes sont identifiées : celle de l’ouverture en faveur de la mise à l’agenda de l’agriculture dans les négociations internationales sur le climat entre 2001 et 2009, puis celle de la diffusion et de la dépolitisation de la notion à partir de 2010. En proposant un cadrage technique des problèmes, la climate-smart agriculture tend à effet à gommer les controverses politiques dont elle est pourtant porteuse.

Hrabanski Marie, « Une climatisation des enjeux agricoles par la science ? Les controverses relatives à la climate-smart agriculture », Critique internationale, 2020/1 (N° 86), p. 189-208. DOI : 10.3917/crii.086.0189. URL : https://www.cairn-int.info/revue-critique-internationale-2020-1-page-189.htm

https://doi.org/10.3917/crii.086.0189

 


Les derniers dépôts dans HAL-SHS

28 septembre 2021