Les publications

François Ruf (CIRAD) cosigne cette publication parue dans la collection "Les papiers de recherche de l'AFD".

Qui sont les planteurs de cacao de Côte d’Ivoire ? Tous les connaisseurs du secteur savent qu’il s’agit d’une agriculture familiale avec un complément de main-d’œuvre extérieure à la famille mais derrière ces termes d’exploitation familiale, que trouvons-nous ?
Bien des déclarations et notes dans les conférences internationales affirment le vieillissement des planteurs et des plantations, le désintérêt des jeunes envers le cacao, notamment en Côte d’Ivoire. Par ailleurs, le changement climatique et l’expansion des maladies du cacaoyer, notamment le swollen shoot, inquiètent l’industrie. En mai 2016, lors de la conférence internationale organisée en République Dominicaine par l’ICCO (Institut international du cacao), les multinationales du chocolat annonçaient un déclin rapide de la production mondiale si rien n’était fait.

Ludivine Eloy (CNRS) organise et coordoone ce dossier "Firing up: Policy, politics and polemics under new and old burning regimes" pour la revue The Geographical Journal (Wiley-Blackwell), avec Angela Steward (UFPA), Susanna Hecht (UCLA) et Jayalaxshmi Mistry (Royal Holloway) dont le volume 185, Issue 1 (pages 1-128, Mars 2019) est tout juste disponible en ligne. Elle y signe également l'introduction ainsi qu'un article.

 

M. Djouldem (Université Paul-Valéry Montpellier 3) signe l'article "Un instrument d'amélioration démocratique de l'action publique financière ?" paru dans l'ouvrage "Démcratie et politiques publiques" (Collection Gouvernance et Gestion Piublique, Presses de l'université de Laval (Ca)).

Les gouvernements élus répondent-ils aux attentes des citoyens ? Les institutions démocratiques favorisent-elles l’adoption et la mise en œuvre de politiques publiques en adéquation avec les préférences citoyennes ? Selon le modèle de la représentation démocratique, les élus doivent élaborer et mettre en oeuvre les politiques publiques souhaitées par les électeurs. De leur côté, les électeurs devraient récompenser ou sanctionner les élus en fonction de leurs performance et de la satisfaction de leurs attentes.

Mercandalli S. (CIRAD), Losch B. (eds.) (CIRAD), Belebema M.N., Bélières J.-F. (CIRAD), Bourgeois R. (CIRAD), Dinbabo M.F., Fréguin-Gresh S. (CIRAD), Mensah C., Nshimbi C.C. cosignent cet ouvrage "Rural migration in sub-Saharan Africa: patterns, drivers and relation to structural transformation" disponible en libre accès sur le site de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Résumé :

Sub-Saharan Africa has a long history of internal and international migratory movements. Migration patterns and dynamics from, to and between rural areas are profoundly differentiated across regions, and flows have considerably evolved over time. Yet, more recently, rural migration takes place in the unique situation of a major rural and urban demographic increase, which results in critical socio-economic and environmental challenges. In this context, intertwined migration drivers emerge and call for a better understanding of on-going dynamics.

Sandrine Michel (Université Montpellier) signe l'article  "Social spending as a driver of economic growth: Has the theoretical consensus of the 1980s led to successful economic policies?"  (p. 123-140) dans l'ouvrage paru l'automne dernier, édité par Alcouffe A., Baslé M. & Poettinger M., Macroeconomic Theory and the Eurozone Crisis.

Retrouver l'ouvrage en ligne, 222 pages, 44 illustrations, Routledge, 2018, Routledge Studies in the History of Economics, 9780815364047.

et l'article de Sandrine Michel sur HAL.

Cécile Jouhanneau (Université Paul-Valéry Montpellier 3) et Jacobo Grajales (Université de Lille) cosignent cet article "L'ordinaire de la sortie de crise" (p.7-23) ainsi que l'article "Au cœur du gouvernement internationalisé de la sortie de guerre" (p. 73-96) parus dans le volume 8 de la revue Gouvernement et Action Publique (Presses de Science Po).

Afin de rendre compte des processus politiques et sociaux à l’œuvre après un conflit armé, ce dossier explore la production de l’action publique dans des secteurs fréquemment négligés par les spécialistes du « post-conflit ». À partir de la sociologie des politiques relatives à la terre en Colombie, au genre au Burundi, à l’emploi en Bosnie- Herzégovine, à l’environnement au Mozambique, à l’administration fiscale en Côte d’Ivoire et aux loisirs en Iran, ce numéro donne à voir l’ordinaire de la sortie de guerre.

Guillaume Lacquement (Université Perpignan Via-Domitia), Pascal Chevalier (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Francisco Navarro (University of Granada, Spain), Eugenio Cejudo (University of Granada, Spain) cosignent le chapitre 4, Public Action and Territorial Development: The LEADER Approach in the Recomposition of Rural Spaces in Languedoc-Roussillon (France) and Andalusia (Spain) (p. 63-86) de l'ouvrage Neoendogenous Development in European Rural Areas, Results and Lessons paru récemment chez Springer Geography.

This article presents a study of the European programme LEADER 2007–2013 in its role as a public policy mechanism for enhancing territorial development.
It focuses on the Local ActionGroups (LAGs) in the Languedoc-Roussillon region in France and the Andalusia region in Spain and their efforts to tackle the development problems of rural areas. In our geographical analysis we combine the processing of statistical data with a case study in an attempt to assess the relationship between public action and the socioeconomic development of rural areas.

Selma Tozanli (UMR MOISA, Université Paul-Valéry Montpellier 3) et Marc Dedeire (UMR ART-Dev, Université Paul-Valéry Montpellier 3) cosignent l'article "Distance: How Mobility Gives Rise to Paradoxes in (Re)Constructing Food Identity" paru dans la revue en accès libre Nutrition and Food Processing.

The authors base their research on observations and in the literature concerning different forms of mobility of human beings and food products, distances and territorial anchoring. They continue by addressing the paradoxes in acculturation processes that occur during identity (re)construction in food consumption and eating habits.

 La collection Territoires en mutation accueille un nouvel ouvrage "Action publique, dynamiques sociales et pauvreté" édité aux Presses Universitaires de la Méditerrranée (PULM) sous la direction de P. Bonnal (CIRAD), G. Cortes (Université Paul-Valéry Montpellier 3), N. G. Delgado (Université fédérale rurale de Rio de Janeiro), S. P. Leite (Université fédérale rurale de Rio de Janeiro), C. Poncet (CIRAD) et E. Sabourin (CIRAD).

 

Cet ouvrage est le résultat d’un projet de coopération universitaire Capes- Cofecub (2013-2016), réunissant des chercheurs brésiliens (universités fédérales de Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Santa Catarina et Brasilia) et français (CIRAD, CNRS, universités Paul-Valéry, de Perpignan, de Montpellier). Il développe une réflexion sur la dimension territoriale des politiques publiques traitant de la pauvreté, en France et au Brésil, en milieu rural comme urbain.

David Giband et Kevin Mary (Université Perpignan Via Domitia) cosignent un article dans Documents d’Anàlisi Geogràfica (vol.64 n°3, 2018), revue universitaire en accès ouvert dédiée aux spécialistes et professionnels travaillant sur les interactions entre la nature, la société, la politique, l'économie et la culture, dans l'espace et à différentes échelles. La géographie fournit une analyse ou des réponses.

Max Rousseau (CIRAD) cosigne un article avec Vicent Béal dans la revue en ligne La vie des Idées.

Souvent dépeintes comme le terreau du populisme, les villes en déclin sont également des espaces d’expérimentation d’alternatives au néolibéralisme. Dans ces villes, les politiques de développement renouvellent l’action publique en rompant avec le dogme de la croissance.

Catherine Bernié-Boissart et Dominique Crozat publient des articles dans cet ouvrage tout juste paru dans la collection "Aménagements et Territoires" des Presses Universitaires d'Aix-Marseille :  Utopies culturelles contemporaines

 

À une époque souvent décrite comme saturée de flux de communication et d’innovations technologiques, où les rêves les plus fous de l’humanité semblent déjà avoir été réalisés, comment comprendre à nouveaux frais la notion d’utopie et son succès toujours renouvelé ? Le statut des utopies a considérablement changé. En devenant culturelles, elles sont à la fois diluées et banalisées. Elles deviennent des repères stables plutôt que des ouvertures radicales sur l’ailleurs, des références à partager plutôt que des lignes de partage. Leur lien au politique se dissout tandis qu’elles participent à la mise en spectacle de l’environnement naturel ou de certaines cultures jugées minoritaires ou menacées.

David Giband (Université de Perpignan Via Domitia) et Joan Vicente Rufi (Universitat de Girona) cosignent, dans le même volume de Documents d’Anàlisi Geogràfica (vol.64 n°3, 2018), l'article "Los espacios transfronterizos europeos: ¿un objeto geográfico de difícil definición? Una aproximación desde la perspectiva de los «soft spaces»".

David Giband (Université Perpignan Via-Domitia) publie l'article "Montpellier Écocité: From Growth Machine to Sustainability?" dans l'ouvrage Adventures in Sustainable Urbanism paru chez Suny Press (State University of New York Press).

Robert Krueger, Tim Freytag, Samuel Mössner - Editors

Date de sortie : November 2019
Prix : $95.00
 

Nombre de pages : 278 pages

ISBN13 : 978-1-4384-7649-0

 

Aurélie Delage (Université Via Domitia Perpignan) signe le chapitre "Gare au standard ! les nouveaux quartiers de gare tgv, produit d’appel pour des territoires en mal de reconnaissance ?" dans le n° 113 des annales de la recherche urbaine (mars 2019).

Guillaume Carrouet (MCF Université Perpigna Via-Domitia), Lucile Médina (MCF Université Paul-Valéry Montpellier ") publient dans le numéro 49-2019 de la revue en ligne EchoGéo. Également disponible dans ce numéro, dans la rubrique "sur l'écrit", un entretien d'Olivier Pliez (DR CNRS) et Armelle Choplin.

 

Mohamed Djouldem (Université Paul-Valéry Montpellier 3) signe le chapitre 5 "La politique de transparence des finances publiques. un instrument d'amélioraton démocratique de l'action publique financière ?" dans l'ouvrage traitant des politiques publiques vues sous l’angle de l'opinion publique, paru récemment aux Presses de l'Université Laval (Canada).

Ludivine Eloy (CNRS), Isabel Belloni Schmidt, Silvia Laine Borges, Maxmiller Cardoso Ferreira & Teomenilton A. dos Santos, publient un article intitulé Seasonal fire management by traditional cattle ranchers prevents the spread of wildfire in the Brazilian Cerrado dans le volume 47, décembre 2018 de la revue Ambio, A Journal of the Human Environment. (Eloy, L., Schmidt, I.B., Borges, S.L. et al. Ambio (2018))

David B. Brooks, Julie Trottier (CNRS), Giulia Giordano cosignent l'ouvrage Transboundary Water Issues in Israel, Palestine, and the Jordan River Basin paru ce mois d'octobre 2019.

This book highlights the search for permanent freshwater agreements between Israel, Palestine, and the western portions of Jordan, and underscores the benefits of shared water management among the three countries.  Throughout the book, efforts are made to share transboundary water in ways that are simultaneously physically feasible, ecologically sustainable, and socially equitable. 

Pascal Chevalier (Université Paul-Valéry Montpellier 3) et Guillaume Lacquement (Université Perpignan Via-Domitia) cosignent le chapitre 6 "Ressource foncière, rente et mutations des agricultures méditerranéennes" dans le volume 35 "Les mutations récentes du foncier et des agricultures en Europe" des Cahiers de la MSHE Ledoux sous la direction de Gérard Chouquer et Marie-Claude Maurel.

Lala Razafimahefa (CNRS) cosigne, avec Joan Cortinas Muñoz et Franck Poupeau, l'article "Un consensus paradoxal : conservation des ressources hydriques et croissance économique en Arizona" paru dans le volume 69 de la Revue Française de Science Politique.

Cet article a pour objectif d’expliquer l’émergence paradoxale de politiques de water conservation(recyclage des eaux de pluie, stockage destiné à reconstituer les nappes souterraines, etc.) dans l’Ouest étasunien, où le développement économique constitue pourtant une priorité politique.

Pauline Lectard (MCF, Université Montpellier) a publié un chapitre intitulé "Sustainable Structural Change in the Context of Global Value Chains"dans l'ouvrage édité par Célestin Monga et Justin Yifu Lin, sorti en février 2019, "Oxford Handbook of structural transformation".

Over the last fifteen years, structural transformation has almost exclusively been analysed through exports diversification and sophistication. While pioneering theories on development economics analyze the transformation of the productive structure, contemporaneous ones focuses on the transformation of the export basket.

Julie Trottier (CNRS), Nelly Leblond et Yaakov Garb cosignent cet article "The political role of date palm trees in the Jordan Valley: The transformation of Palestinian land and water tenure in agriculture made invisible by epistemic violence" paru dans le numéro de septembre 2019 de la revue Environment and Planning E: Nature and Space.

In the West Bank, date palm trees have been sweeping over the Jordan Valley at an accelerating rate since the 2000s. The current scientific literature has depicted this transformation as sustainable development. This article proposes a method to harness social sciences in a meaningful manner within the interdisciplinary study of agricultural transformation. Focusing on appropriation rather than bundles of rights, within an exploration of water and land tenure, allows uncovering actors and mechanisms that remain undetected by the current scientific discourse. Date palms transform both land and water tenure. As seasonal labor replaces sharecroppers that lived on site, the livelihoods, housing security, and food security of those practicing family farming are compromised. Geospatial analysis allows a triangulation of the results produced by qualitative methods. Mapping and quantifying the spatial progression of Israeli and Palestinian date palm trees between 1999 and 2016 allows assessing the number of sharecroppers displaced by date palm trees during that period. This demonstrates a Valley Clearance is now occurring, akin to the Highland Clearances that took place in 18th century Scotland.

Cyrille FERRATON (MCF, Université Paul-Valéry Montpellier 3) et Delphine VALLADE (MCF, Université Paul-Valéry Montpellier 3) ont dirigé cet ouvrage tout juste paru sur le site des Presses Universitaires de la Méditerranée dans la collection Territoires en Mutation : "Les communs, un nouveau regard sur l'économie sociale et solidaire ?"

Cet ouvrage collectif a pour objectif de situer l’économie sociale et solidaire par rapport à la perspective des communs qui connaît depuis plusieurs années une nouvelle actualité notamment grâce aux travaux d’Elinor Ostrom. Cet ouvrage vise également à interroger si cette perspective permet de renouveler et/ou d’enrichir le regard porté sur l’économie sociale et solidaire. Il est composé de quatre grandes parties : une première partie historique montre les proximités entre certaines initiatives passées de l’économie sociale et solidaire et les communs ;

Le dernier numéro du Journal of Intervention and Statebuilding (vol. 13, n°3) intitulé « Political Sociology of International Interventions: Peacebuilders and the Ground », coordonné par Grégory Daho, Nathalie Duclos et Cécile Jouhanneau, vient de paraître.

La contribution de ce numéro à une sociologie politique des interventions internationales repose sur un renversement de perspective. Plutôt que d’analyser ce que les interventions de paix font aux sociétés récipiendaires, nous nous demandons ce que les terrains d’intervention font aux acteurs de la paix, à leurs pratiques, leurs représentations, leurs doctrines et leurs carrières.

Le numéro est accessible ici :https://www.tandfonline.com/toc/risb20/13/3?nav=tocList

Les derniers dépôts dans HAL-SHS

18 mai 2021