Pas encore publié

1. Se former au cours de sa thèse

Les formations proposées par les écoles doctorales. Vous trouverez toutes les formations proposées sur les sites des écoles doctorales et des collèges doctoraux.

 

2. Enseigner au cours de sa thèse

Pour poursuivre une carrière dans l’enseignement supérieur, l’enseignement au cours du doctorat apparaît de plus en plus comme un prérequis, notamment dans les laboratoires de sciences humaines et sociales. En fonction de la situation du doctorant, trois types de contrats sont envisageables :

  • La mission d’enseignement (si contrat doctoral)
  • Les vacations
  • Les postes d’ATER (Attaché temporaire d’enseignement et de recherche)

 

La mission d’enseignement (avec contrat doctoral) :

Une mission d’enseignement au cours de la thèse prépare les doctorants à leur futur métier d’enseignant-chercheur. C’est un prérequis pour obtenir la qualification au CNU (Conseil National des Universités), pour laquelle il faut avoir effectué au minimum 64 heures d’équivalent TD au cours du doctorat. Une mission d’enseignement consiste à effectuer un maximum de 64 heures d’enseignement de TD (Travaux dirigés) réparties sur l’année, essentiellement pour des étudiants jusqu’au niveau Licence (1, 2, 3). La durée d’une mission d’enseignement est d’un an, renouvelable chaque année dans la limite de la durée du contrat doctoral.

Les doctorants contractuels qui assurent un service d’enseignement, sont soumis.es aux diverses obligations qu’implique cette activité et participent notamment au contrôle des connaissances et aux examens relevant de leurs enseignements. La mission d’enseignement est rémunérée par un avenant sur le contrat doctoral.

Comment candidater ?
Pour effectuer une mission complémentaire d’enseignement, il faut candidater auprès des différentes universités et se signaler auprès du chef du département avant le mois de juin de chaque année (mois au cours duquel se met en place le calendrier d’enseignement de l’année suivante). De préférence, il faut candidater au sein de l’établissement d’inscription, mais des conventions sont possibles avec d’autres universités.

 

Les vacations :

Si vous n’êtes pour sous contrat doctoral, vous pouvez enseigner dans le cadre de vacations suivant le décret du 29 octobre 1987. Il n’existe pas de service centralisé de recrutement, vous devez postuler directement auprès des services d’enseignement. Les vacations sont rémunérées au taux de rémunération réglementaire en vigueur, soit 40,91 euros par heure de TD (travaux dirigés). La rémunération n’est pas mensualisée et elle est versée en fin de semestre.

Comment candidater ?
Les chargés de cours sont recrutés par les composantes et/ou services. Si vous souhaitez faire acte de candidature, vous devez envoyer un CV et une lettre de motivation auprès du service et/ou de la composante concernée.

 

Les postes d’ATER (Attaché temporaire d’enseignement et de recherche) :

C’est un poste pour un enseignant-chercheur employé en contrat à durée déterminée. La charge de cours est de 192 heures annuelles (équivalent TD). Il existe des postes de demi-ATER qui ont généralement une charge de cours de 96 heures (équivalent TD) pour 70 % de la rémunération d’un ATER temps complet. Généralement, les ATER sont des jeunes docteurs et des doctorants en fin de thèse, recrutés pour un an, après les trois ans de contrat doctoral. Le renouvellement d’un contrat d’ATER dépend du statut du doctorant :

  • Pour les fonctionnaires titulaires ou stagiaires de catégorie A (agrégés ou capésiens par exemple) : trois ans, renouvelable une fois pour un an.
  • Pour les moniteurs ou doctorants qui n’ont pas de concours de la fonction publique de catégorie 1 : un an, renouvelable une fois.

En septembre 2016, le salaire net d’un contrat d’ATER à temps complet est de 1693,85 euros par mois, plus une prime versée en une ou deux fois de 1228,93 euros. Le salaire net d’un demi-ATER est de 1228,93 euros et une prime de 614 euros.

Comment candidater ?
La campagne commence généralement en février. Il faut d’abord s’inscrire sur la plate-forme nationale Galaxie (cf liens ci-dessous) qui regroupe les appels à candidatures pour tout l’enseignement supérieur. Le module spécifique aux ATER s’appelle Altaïr (cf. liens ci-dessous). Une fois sur Altaïr, vous devez lancer une recherche en fonction de votre section CNU, vous pouvez aussi ajouter des critères supplémentaires comme la région ou des mots-clés. Les postes ouverts s’affichent et les modalités qui peuvent différer d’une université à l’autre sont précisées sur la fiche de poste.

 

Pour plus d’informations sur le statut d’Ater :

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid23097/devenir-attache-temporaire-d-enseignement-et-de-recherche-a.t.e.r.html

https://doctoratp4.hypotheses.org/le-guide-du-doctorat/enseigner-pendant-la-these/ater

 

Pour suivre les appels à candidature :

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_postes_GALAXIE.htm#3ATER

 

Pour candidater :

https://galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/antares/can/index.jsp?josso_back_to=https://galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/altaircand/login.seam&josso_partnerapp_id=altaircand

 

1: Source: https://act.hypotheses.org/3529

 

Sources :

 

3. Financer son travail de terrain

Les écoles doctorales auxquelles Art-Dev participent proposent généralement des bourses de mobilité. Pour plus d’informations sur le site des écoles doctorales :

En complément de ces bourses qui ne suffisent pas toujours à financer l’ensemble du travail de terrain du doctorant, voici une liste de sites qui recense les bourses de recherche et de mobilité :

Les collectivités locales (régions, départements) proposent parfois des bourses de mobilité.